Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens

Publié le mardi, 22 octobre 2019

Doucement mais sûrement. Naina Andriantsitohaina continue ses descentes dans les Arrondissements de la Capitale. Hier, le candidat de l’Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina s’est rendu dans le cinquième Arrondissement de la Commune urbaine d’Antananarivo. Accompagné du député Maxime Rakotoarimanana, des candidats aux postes de conseillers municipaux de la liste IRK, le candidat numéro 4 sur le bulletin unique, s’est rendu successivement dans les quartiers d’Ambohimiadana Avaratra, Anjarakomboro, Antanjombe, Anosivavaka et Ambodivonkely. L’occasion pour le porte-fanion des Orange d’échanger avec les populations d’Antananarivo, lesquelles ont formulé leurs desiderata et leurs doléances. Plusieurs problèmes récurrents notamment ont été abordés à savoir notamment la nécessité de la réhabilitation des infrastructures scolaires, la réhabilitation des ruelles et petits ponts, régulation de la circulation, installation d’infrastructures sanitaires, réhabilitation des éclairages publics, construction d’infrastructures sportifs. La veille, il est venu à la rencontre des habitants du quatrième Arrondissement, plus précisément les quartiers d’Ambodirano-Ampefiloha, d’Ilanivato et d’Anosipatrana. A l’instar de ses précédents déplacements, ce fut l’occasion pour le prétendant à la magistrature de la Ville des mille de s’imprégner des besoins de la population.

Le candidat à la mairie d’Antananarivo devrait poursuivre cette série de descentes dans le cinquième et le sixième Arrondissement de la Capitale. L’ancien ministre des Affaires étrangères bouclerait ainsi près de quatre semaines de descente dans les rues de la Capitale pour échanger avec la population. Une précampagne débutée notamment dans le second Arrondissement le 30 septembre dernier. Des descentes où il est accompagné notamment des députés, des candidats à la municipalité de la liste IRK. Des membres de sa famille sont également visibles aux côtés de l’ancien ministre durant ces échanges. Outre, les descentes dans les rues de la Capitale, pour rencontrer les Tananariviens, le candidat est également très présent sur les réseaux sociaux. L’élection communale aura lieu le 27 novembre prochain. La campagne électorale débutera le 5 novembre prochain pour se terminer le 25 novembre.
La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff