Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens

Publié le mardi, 22 octobre 2019

Doucement mais sûrement. Naina Andriantsitohaina continue ses descentes dans les Arrondissements de la Capitale. Hier, le candidat de l’Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina s’est rendu dans le cinquième Arrondissement de la Commune urbaine d’Antananarivo. Accompagné du député Maxime Rakotoarimanana, des candidats aux postes de conseillers municipaux de la liste IRK, le candidat numéro 4 sur le bulletin unique, s’est rendu successivement dans les quartiers d’Ambohimiadana Avaratra, Anjarakomboro, Antanjombe, Anosivavaka et Ambodivonkely. L’occasion pour le porte-fanion des Orange d’échanger avec les populations d’Antananarivo, lesquelles ont formulé leurs desiderata et leurs doléances. Plusieurs problèmes récurrents notamment ont été abordés à savoir notamment la nécessité de la réhabilitation des infrastructures scolaires, la réhabilitation des ruelles et petits ponts, régulation de la circulation, installation d’infrastructures sanitaires, réhabilitation des éclairages publics, construction d’infrastructures sportifs. La veille, il est venu à la rencontre des habitants du quatrième Arrondissement, plus précisément les quartiers d’Ambodirano-Ampefiloha, d’Ilanivato et d’Anosipatrana. A l’instar de ses précédents déplacements, ce fut l’occasion pour le prétendant à la magistrature de la Ville des mille de s’imprégner des besoins de la population.

Le candidat à la mairie d’Antananarivo devrait poursuivre cette série de descentes dans le cinquième et le sixième Arrondissement de la Capitale. L’ancien ministre des Affaires étrangères bouclerait ainsi près de quatre semaines de descente dans les rues de la Capitale pour échanger avec la population. Une précampagne débutée notamment dans le second Arrondissement le 30 septembre dernier. Des descentes où il est accompagné notamment des députés, des candidats à la municipalité de la liste IRK. Des membres de sa famille sont également visibles aux côtés de l’ancien ministre durant ces échanges. Outre, les descentes dans les rues de la Capitale, pour rencontrer les Tananariviens, le candidat est également très présent sur les réseaux sociaux. L’élection communale aura lieu le 27 novembre prochain. La campagne électorale débutera le 5 novembre prochain pour se terminer le 25 novembre.
La Rédaction

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff