Publié dans Politique

Naina Andriantsitohaina - Un culte œcuménique avant la campagne électorale

Publié le dimanche, 03 novembre 2019

La campagne électorale pour les élections communales et municipales sera lancée officiellement demain. Cette campagne ira jusqu’au 25 novembre prochain, soit deux jours avant les scrutins qui interviendront le 27 novembre. Le candidat du « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina » à la course à la Mairie de la Capitale a choisi de confier son combat entre les mains de Dieu, en organisant un culte œcuménique au Jardin d’Andohalo, hier en milieu d’après-midi. Des proches, des ministres, des ambassadeurs, de hautes personnalités mais également de nombreux partisans ont rallié la haute ville. Toutes ces personnes se sont unies pour recommander à Dieu la campagne électorale du candidat numéro 4 pour obtenir la victoire finale le 27 novembre. Au cours de ce culte, le cantique « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? » a été choisi par le candidat, lequel a reçu la bénédiction du prêtre.

Durant les prochaines 21 jours, le candidat devrait de nouveau sillonner les quartiers de la Capitale pour battre sa campagne. Samedi, Naina Andriantsitohaina a tenu un atelier avec 1 550 représentants des 6 Arrondissements de la Capitale à son Quartier général à Antanimena. Un atelier dont l’objectif était principalement de recueillir les revendications et propositions des Arrondissements sur les thèmes de l’aménagement, l’environnement, l’économie, le social et la jeunesse. Durant cette campagne, le candidat de l’IRK pourra compter sur le soutien du député Paul Bert Rahasimanana dit « Rossy » et des associations du IVe Arrondissement. Ces derniers ont annoncé leur soutien au candidat aux communales à Antananarivo Naina Andriantsitohaina, samedi dernier au Kianjan’ny Kanto Mahamasina. Ce soutien s’inscrit, selon Rossy, dans la logique du soutien au Président de la République. Les deux hommes ont la même vision. Placer un homme ayant une vision différente de celle du Chef de l’Etat serait une source de blocage au développement de la ville, estime le député du quatrième Arrondissement. En outre, le parlementaire souligne que le candidat numéro 4 sur le bulletin unique est un homme « nouveau » qui « ne traîne pas des casseroles » et un homme « au fait des réalités sur le terrain ».

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff