Publié dans Politique

Andry Rajoelina à l'EPP Ampefiloha - Lancement d'un « Rakibolana » pour les écoliers malagasy

Publié le mercredi, 06 novembre 2019

Une grande première dans les annales de l'éducation nationale. Le Président Andry Rajoelina vient de lancer un « Rakibolana » de 800 pages destiné à tous les écoliers malagasy du cycle primaire et secondaire. Les premiers exemplaires de cet ouvrage éducatif en deux langues (malagasy et français) ont été distribués par le Chef de l'Etat hier au cours d'une visite à l'EPP Ampefiloha Ambodirano. Avec l'en-tête de la République en guise de couverture, l'ouvrage comporte un mot du Président en préface. « Ce Rakibolana permettra aux élèves malagasy de mieux maîtriser la langue malagasy », a déclaré le Président. Conformément à l'un de ses « Velirano », l'homme fort du pays tient à promouvoir le milieu de l'éducation à Madagascar.

 

Ce fut l'occasion pour le locataire d'Iavoloha de procéder à une remise de kits scolaires pour les jeunes écoliers de cet établissement en cette rentrée pour l'année scolaire 2019 - 2020. Des kits composés de cahiers, de stylos et de cartables. Les élèves qui sont en classe d'examen se sont également vu remettre de tablettes interactives. Des dons que vont également bénéficier les autres élèves des quatre coins de l'île.

Allègement des dépenses parentales

Concernant les droits d'entrée, le Président a réitéré que l'inscription est gratuite. Pour le cas des parents de l'EPP Ampefiloha Ambodirano, il prendra également en charge les dépenses liées au salaire des enseignants FRAM. Ainsi, les parents qui ont déjà payé seront remboursés. Les parents des familles nombreuses qui n'ont pu scolariser qu'un seul enfant se verront également obtenir l'aide du Président pour assurer l'intégration de leurs progénitures à l'école. Durant sa visite, le Président a constaté qu'une grande majorité des élèves étaient pieds - nus. Il a donc promis de doter prochainement ces élèves de souliers et de tabliers ainsi que tous les autres écoliers de la Grande île.

Le choix de l'EPP Ambodirano pour démarrer cette visite des écoles publiques de la Capitale n'est pas fortuit. Le Président Andry Rajoelina a confié que pendant sa candidature aux élections municipales en 2007, il avait obtenu 100% des voix dans l'un des bureaux de vote au sein de cette EPP. « Ce score m'a particulièrement marqué jusqu'à maintenant et je suis venu ici pour répondre à cet amour à 100% », a déclaré le Chef de l'Etat.

Le Président de la République a également écouté les desiderata des 8 enseignants FRAM qui sont pris en charge par les parents. Afin de réduire les dépenses des parents, ces enseignants ainsi qu'un gardien seront désormais intégrés en tant que fonctionnaires.

La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff