Publié dans Politique

Diplomatie - Raffermissement des relations sino-malagasy

Publié le mardi, 05 novembre 2019

La vice- première ministre de la République populaire de Chine, Sun Chunlan, est depuis deux jours sur le territoire malagasy. Une visite qui rentre dans le cadre d’un séjour sur le continent africain et qui doit l’emmener prochainement en Namibie et au Ghana. A la tête d’une importante délégation, elle a été reçue par le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, hier dans la fin de l’après-midi au Palais d’Etat d’Iavoloha. Une rencontre à laquelle ont participé de nombreux membres du Gouvernement malagasy et qui fait suite notamment à des rencontres avec de hauts responsables gouvernementaux malagasy. La rencontre sera focalisée sur le renforcement des relations entre les deux pays et l’amélioration des échanges sino-malagasy, notamment dans le secteur économique. Les liens historiques entre Madagascar et la Chine datent de 47 ans.

Des liens amenés à se renforcer le climat d’apaisement actuel  prévalant dans la Grande-île ainsi que le développement économique du pays qui sont des facteurs favorables à l’épanouissement de ces relations. Et ce, même si la Chine est déjà le premier partenaire commercial de Madagascar à l’heure actuelle. Les relations entre les deux pays sont marquées du sceau du respect de la souveraineté. La Chine est toutefois un partenaire stratégique de Madagascar. La Grande-île fait des efforts pour rattraper le retard de développement accumulé depuis 58 ans, par la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Il est important que Madagascar utilise sa position géographique en tant que portail d’Afrique et de l’océan Indien, d’après la vice-première ministre chinoise. Le défi est, selon elle, l’industrialisation et l’électrification. L’objectif de Madagascar est de parvenir à l’autosuffisance alimentaire par l’augmentation de surface cultivable. L’atteinte de ces objectifs de développement nécessiterait ainsi des infrastructures de transport telles que les lignes ferroviaires et les autoroutes. Des secteurs dans lesquels l’expertise chinoise pourrait aider Madagascar.
La Redaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff