Publié dans Politique

Diplomatie - Raffermissement des relations sino-malagasy

Publié le mardi, 05 novembre 2019

La vice- première ministre de la République populaire de Chine, Sun Chunlan, est depuis deux jours sur le territoire malagasy. Une visite qui rentre dans le cadre d’un séjour sur le continent africain et qui doit l’emmener prochainement en Namibie et au Ghana. A la tête d’une importante délégation, elle a été reçue par le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, hier dans la fin de l’après-midi au Palais d’Etat d’Iavoloha. Une rencontre à laquelle ont participé de nombreux membres du Gouvernement malagasy et qui fait suite notamment à des rencontres avec de hauts responsables gouvernementaux malagasy. La rencontre sera focalisée sur le renforcement des relations entre les deux pays et l’amélioration des échanges sino-malagasy, notamment dans le secteur économique. Les liens historiques entre Madagascar et la Chine datent de 47 ans.

Des liens amenés à se renforcer le climat d’apaisement actuel  prévalant dans la Grande-île ainsi que le développement économique du pays qui sont des facteurs favorables à l’épanouissement de ces relations. Et ce, même si la Chine est déjà le premier partenaire commercial de Madagascar à l’heure actuelle. Les relations entre les deux pays sont marquées du sceau du respect de la souveraineté. La Chine est toutefois un partenaire stratégique de Madagascar. La Grande-île fait des efforts pour rattraper le retard de développement accumulé depuis 58 ans, par la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Il est important que Madagascar utilise sa position géographique en tant que portail d’Afrique et de l’océan Indien, d’après la vice-première ministre chinoise. Le défi est, selon elle, l’industrialisation et l’électrification. L’objectif de Madagascar est de parvenir à l’autosuffisance alimentaire par l’augmentation de surface cultivable. L’atteinte de ces objectifs de développement nécessiterait ainsi des infrastructures de transport telles que les lignes ferroviaires et les autoroutes. Des secteurs dans lesquels l’expertise chinoise pourrait aider Madagascar.
La Redaction

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff