Publié dans Politique

« Tana Water III » - Trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau en construction

Publié le jeudi, 23 janvier 2020

Augmentation de la production d'eau dans la Capitale. La Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Union européenne ont signé hier, un accord de financement du projet « Tana Water III » avec le ministre de l'Economie et des Finances, assisté par le Président de la République, au Palais d'Etat d'Iavoloha. Pour contribuer aux efforts déjà entrepris par l'Etat pour accroître la production en eau dans la ville d'Antananarivo, la BEI a ainsi accordé un financement d'un montant de 35 millions d'euros accompagné d'une contribution sous forme de don de l'UE à hauteur de 30 millions d'euros.

Pour sa part, l'Etat a notamment déjà investi près de 2,5 millions d'euros. Grâce à ces appuis financiers, trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau seront construites dans la grande ville. Dans le cadre du projet, les canaux d'approvisionnement bénéficieront également des travaux de réhabilitation. L'idée étant d'augmenter la production en eau dans la zone, et ce, dans les plus brefs délais. L'objectif est d'atteindre le gap des 100 000m3 par jour pour satisfaire en totalité les besoins des consommateurs. En tout cas, de son côté, la société nationale d'eau et d'électricité prévoit aussi l'installation de nouvelles bornes fontaines dans plusieurs quartiers d'Antananarivo.

Grâce à cet accord de partenariat, l'Union européenne réitère ainsi sa volonté d'accompagner Madagascar dans son émergence.  Par ailleurs, outre ce projet, l'UE a déjà affirmé sa présence auprès de la Grande île par le financement des plusieurs projets de développement dans différents domaines comme l'extension des réseaux routiers mais aussi la mise en place de nombreuses infrastructures d'envergure, et le domaine agroalimentaire.

Rova Randria

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff