Publié dans Politique

« Tana Water III » - Trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau en construction

Publié le jeudi, 23 janvier 2020

Augmentation de la production d'eau dans la Capitale. La Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Union européenne ont signé hier, un accord de financement du projet « Tana Water III » avec le ministre de l'Economie et des Finances, assisté par le Président de la République, au Palais d'Etat d'Iavoloha. Pour contribuer aux efforts déjà entrepris par l'Etat pour accroître la production en eau dans la ville d'Antananarivo, la BEI a ainsi accordé un financement d'un montant de 35 millions d'euros accompagné d'une contribution sous forme de don de l'UE à hauteur de 30 millions d'euros.

Pour sa part, l'Etat a notamment déjà investi près de 2,5 millions d'euros. Grâce à ces appuis financiers, trois nouvelles stations de forage et de traitement d'eau seront construites dans la grande ville. Dans le cadre du projet, les canaux d'approvisionnement bénéficieront également des travaux de réhabilitation. L'idée étant d'augmenter la production en eau dans la zone, et ce, dans les plus brefs délais. L'objectif est d'atteindre le gap des 100 000m3 par jour pour satisfaire en totalité les besoins des consommateurs. En tout cas, de son côté, la société nationale d'eau et d'électricité prévoit aussi l'installation de nouvelles bornes fontaines dans plusieurs quartiers d'Antananarivo.

Grâce à cet accord de partenariat, l'Union européenne réitère ainsi sa volonté d'accompagner Madagascar dans son émergence.  Par ailleurs, outre ce projet, l'UE a déjà affirmé sa présence auprès de la Grande île par le financement des plusieurs projets de développement dans différents domaines comme l'extension des réseaux routiers mais aussi la mise en place de nombreuses infrastructures d'envergure, et le domaine agroalimentaire.

Rova Randria

Fil infos

  • Loi sur la communication médiatisée - Les acteurs dans les Régions mis au parfum
  • Pension de retraite pour les députés - Razanamahasoa Christine précise
  • Fonctionnaires fantômes - La coupure des salaires effective
  • Lutte contre la corruption - « La volonté politique est primordiale »
  • Lutte contre la Covid-19 - Roland Ratsiraka veut encore semer le chaos
  • Port du masque à Antananarivo - Les sanctions sont tombées pour des récalcitrants
  • Lalatiana Andriatongarivo - La prolongation du mandat des sénateurs est inconstitutionnelle
  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente

La Une

Editorial

  • Approche à revoir
    Quatre professionnels du média défraient la chronique ces derniers jours. A la Une des journaux, ils font couler beaucoup d'encre. Sabrina, animatrice d'antenne de Kolo TV, accusée de propagation de fausses nouvelles troublant l'ordre public, fut placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Après un séjour d’un mois, elle bénéficia d'un relax suite à une décision présidentielle. Arphine Helisoa, une autre journaliste poursuivie pour propagation de fausses nouvelles et incitation à la haine à l'encontre de la personne du Président de la République, séjourna trente jours à Antanimora. Elle retrouva également sa liberté grâce à un geste du Président Rajoelina Andry.

A bout portant

AutoDiff