Publié dans Société

Escroquerie - « Jeannoda » dans le collimateur des gendarmes

Publié le lundi, 15 juin 2020


Deux avis de recherche sont actuellement lancés à l’endroit de deux personnalités des droits des travailleurs et des domestiques à Madagascar. L’un d’eux porte sur la célèbre Ramboarivelo Norotiana connue sous le nom de « Jeannoda », la dame de fer qui n’a jamais cessé de lutter contre la traite des personnes. Grande fut la surprise de la population, à l’affût de l’actualité de voir son nom faire l’objet d’un avis de recherche signé par la section des recherches criminelles auprès de la Gendarmerie nationale d’Antananarivo datant du 3 juin dernier. En même temps que cette présidente-fondatrice du Syndicat des professionnels diplômés en travail social (SPDTS), une de ses collaboratrices dans le monde du service social « Phan Van Hien  Noelivao Olga »  est également traquée par ladite section de recherches criminelles. Elles sont poursuivies pour escroquerie.
Au cours de ces dernières années, Jeannoda s’est assurée de défendre les droits des travailleurs  et des domestiques en particulier les Malagasy victimes d'exploitation au Koweït, Liban et d’autres pays du Golfe. Pour ses actions sociales, sa plateforme syndicaliste «SPDTS »  a été même félicitée  par le Département d’Etat des Etats-Unis, en juillet 2015, représenté par le secrétaire d’Etat américain, John Kerry. Quant à Phan Van Hien  Noelivao Olga, elle a été connue en tant que directrice d’une école supérieure privée sise dans la Capitale.
D’après les informations reçues, les victimes de leur manigance se réunissent actuellement  pour en témoigner. Ainsi, une déclaration commune des victimes va se faire dans les prochains jours, nous informe l’une d’elles. Une autre source a évoqué  que les deux femmes recherchées auraient déjà extorqué un fonds auprès d’un établissement supérieur privé de renom à Antananarivo. Affaire à suivre.
KR.


Fil infos

  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff