Publié dans Société

Centre de dépistage Andohatapenaka - Plus de 8 000 prélèvements effectués

Publié le vendredi, 31 juillet 2020

8177. Du 1er au 27 juillet derniers, le Centre de dépistage Covid-19 situé au Village Voara Andohatapenaka a réalisé 8177 prélèvements pour confirmer la contamination au coronavirus.  Ce sont des patients présentant de formes  symptomatiques qui ont recouru à cette étape importante. Aucun chiffre, se rapportant  au taux de positivité après analyses au sein de laboratoires, n'a été communiqué.  Mais d'après les statistiques partagées par  le Dr Manitra Rakotoarivony, directeur de la Promotion de la santé du ministère de la Santé publique, ce Centre Médical Covid-19 à Andohatapenaka a enregistré 251 visiteurs victimes de problème respiratoire. Et 76 d'entre eux ont été hospitalisés d'urgence dans des établissements sanitaires spécialisés dans le traitement des cas graves voire critiques.   

 

Toujours selon ce responsable du ministère, 12686 individus à savoir 9115 cas symptomatiques et 3763 cas asymptomatiques s'y sont présentés dans cet intervalle de temps afin d'effectuer un test de dépistage du coronavirus. Comme l'ont toujours précisé les autorités sanitaires malagasy, ce sont notamment les personnes présentant des signes évocateurs de la Covid-19 qui sont aptes à passer une analyse en laboratoire.  Aussi,  seuls les médecins en charge des consultations qui se prononcent sur la nécessité d'un dépistage ou non. Ce qui explique  les chiffres de 8177 testés sur les 9115 patients concernés.

En outre, la longue file d'attente aperçue au cours des premières semaines d'opérationnalisation a diminué. Selon Dr Manitra Rakotoarivony, la prise en charge  des cas  symptomatiques modérés auprès des Centres de Santé de base niveau II a plus ou moins tempéré les activités à Andohatapenaka. Si au début,  le centre Andohatapenaka reçoit des centaines de cas suspects, actuellement avec les CBS II  qui totalisent  régulièrement une soixantaine de consultation, le nombre de visite y est assez réduit voire de moitié.

Recueillis par KR. 

Fil infos

  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !

La Une

Editorial

  • Du bluff à la farce
    De qui se moque-t-on ! Dans ce beau pays qui est le nôtre, on se permet de mener en bateau le peuple. Et cela, sans aucun souci ni respect d’autrui. A Madagasikara, certains acteurs de la vie politique nationale foulent aux pieds les principes de base de l’éthique politique. Coup de bluff ! Les membres du RMDM persistent et signent pour la tenue d’une consultation nationale prévue pour le 10 août. Jusque-là, rien de répréhensible dans la mesure où dans une République respectant le minimum de la démocratie, on ne jette pas des bâtons dans les roues de la liberté de réunion et d’expression. Chaque citoyen jouissant pleinement de ses droits civiques peut librement exprimer son opinion. Ainsi, la liberté de presse, à titre d’exemple, est une chose vécue au quotidien à Madagasikara surtout à l’avènement de ce régime issu des élections libres à partir de 2018.Seulement voilà, dans le…

A bout portant

AutoDiff