Publié dans Société

Reprise hypothétique de la Covid-19 à Madagascar - « Nous y sommes préparés », dixit Pr Jean Louis Rakotovao

Publié le mercredi, 02 décembre 2020

Les autorités malagasy ont toujours avancé que Madagascar a maîtrisé la Covid-19. Cependant, elles précisent que le pays n'est pas encore sorti du danger. Face à une quelconque menace de reprise hypothétique de cette pandémie sur le territoire national, le ministère de la Santé publique rassure que des dispositifs ont été préparés et sont déjà prêts pour y faire face. « Des équipes composées de personnels de santé se sont mobilisées, notamment au niveau des zones épargnées par le virus. Cependant, elles ont récemment répertorié quelques individus testés positifs.

Il faut également tenir compte des mesures sanitaires déjà appliquées par les Centres régionaux de commandement opérationnel. Les structures de santé, à savoir les Centres de santé de base niveau I et II, ainsi que d'autres établissements sanitaires sont déjà préparés à accueillir des patients atteints du coronavirus. Des matériels, équipements médicaux et surtout des médicaments sont disponibles », a avancé le Professeur Hanitrala Jean Louis Rakotovao, numéro un auprès dudit ministère, hier lors d'une rencontre avec la presse. Et de mentionner que la Grande île dispose le « Tambavy » CVO ainsi que sa version gélule appelée CVO+, employés à titre préventif et curatif.

Ce premier responsable de la santé publique a aussi profité de cette occasion pour affirmer que la situation épidémiologique du pays n'est pas comparable à d'autres Nations en matière de contamination pour répondre à une éventualité de deuxième vague. « Contrairement aux autres pays étrangers, nous affichons un taux de séroprévalence de 40 % sur 3 ou 4 zones de forte transmission. Et comme ce nombre d'individus chez qui des anticorps ont été détectés est atteint, la chaîne de transmission du virus se brise progressivement jusqu'à ce que la maladie s'éteigne. Une situation positive qui résulte des efforts gouvernementaux », a-t-il précisé.

En outre, il a été rappelé hier également que le port de masque obligatoire, le lavage fréquent des mains, la distanciation sociale d'un mètre représentent les dispositifs efficaces contre la propagation du coronavirus. « J'attends à ce que les personnes présentant des symptômes du cornavirus se rendent auprès des établissements sanitaires », a insisté le ministre de la Santé publique.

K.R.

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff