Publié dans Société

Lutte contre des réseaux de malfaiteurs à Tanjombato - Succession de coups de filet de la Police

Publié le mardi, 12 janvier 2021

Depuis peu, la Police mène un combat acharné contre les agissements de réseaux da malfaiteurs à Tanjombato. Une action récente a débouché sur un vaste coup de filet. A commencer par une affaire de vol de moto survenue en novembre 2020 près du Jumbo à Tanjombato.  Lundi dernier, la Police a appréhendé deux suspects impliqués dans l’affaire.

Le propriétaire a annoncé son intention de revendre sa moto par le canal des réseaux sociaux. Sautant sur cette occasion, les deux suspects ont joué le jeu. L’un d’eux a donné un rendez-vous au propriétaire l’invitant à les rencontrer dans le secteur du Jumbo à Tanjombato . Une fois le marché conclu, décision fut prise de tester la moto.  Durant le trajet, c’est l’acheteur présumé qui pilotait tandis que le propriétaire l’accompagnait simplement en selle. Lorsqu’ils étaient arrivés à la hauteur de la barrière du Jumbo, le complice du suspect attendait déjà à l’endroit. Sans autre forme de procès, ce dernier a envoyé un formidable coup de savate au propriétaire complètement surpris, et qui fut envoyé à terre.  Profitant de cette situation, les deux lascars se sont enfuis à bord de la moto Kymco G5 volée. 

Plus tard, un renseignement fourni par des indicateurs ayant requis l’anonymat a permis à la Police de mettre la main sur les voleurs. L’un d’eux fut arrêté chez lui à Itaosy tandis que le second le fut à Anosizato, et chez qui la Police a retrouvé la Kymco déjà repeinte. Selon la Police, les suspects travaillent comme des larrons en foire avec trois autres larrons dans des affaires de cambriolage survenues dans ces localités. Les deux suspects récemment arrêtés devraient être déférés, hier.

Démantèlement d’un mini-réseau

Le week-end dernier, les éléments du commissariat central de Tanjombato Atsimondrano ont démantelé un mini-réseau incluant des malfaiteurs se spécialisant dans le cambriolage. Car si leurs complices ont réussi à échapper à la Police, trois présumés membres dudit réseau étaient arrêtés dimanche dernier. Le plus jeune a 22 ans tandis que le plus âgé a 55 ans.  Ils ont semé la terreur dans les localités de Manandona, Dorodosy, Merimanjaka, enfin Ambohijanaka et ses environs.

Ces bandits ont fait déjà les objets de plusieurs plaintes des victimes. Le plus grave, c’est que leurs forfaits s’accompagnent souvent de viol. Lors des confrontations, les plaignants ont identifié les trois larrons. Les complices de ces derniers sont encore recherchés.

Franck R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff