Publié dans Société

Lutte contre des réseaux de malfaiteurs à Tanjombato - Succession de coups de filet de la Police

Publié le mardi, 12 janvier 2021

Depuis peu, la Police mène un combat acharné contre les agissements de réseaux da malfaiteurs à Tanjombato. Une action récente a débouché sur un vaste coup de filet. A commencer par une affaire de vol de moto survenue en novembre 2020 près du Jumbo à Tanjombato.  Lundi dernier, la Police a appréhendé deux suspects impliqués dans l’affaire.

Le propriétaire a annoncé son intention de revendre sa moto par le canal des réseaux sociaux. Sautant sur cette occasion, les deux suspects ont joué le jeu. L’un d’eux a donné un rendez-vous au propriétaire l’invitant à les rencontrer dans le secteur du Jumbo à Tanjombato . Une fois le marché conclu, décision fut prise de tester la moto.  Durant le trajet, c’est l’acheteur présumé qui pilotait tandis que le propriétaire l’accompagnait simplement en selle. Lorsqu’ils étaient arrivés à la hauteur de la barrière du Jumbo, le complice du suspect attendait déjà à l’endroit. Sans autre forme de procès, ce dernier a envoyé un formidable coup de savate au propriétaire complètement surpris, et qui fut envoyé à terre.  Profitant de cette situation, les deux lascars se sont enfuis à bord de la moto Kymco G5 volée. 

Plus tard, un renseignement fourni par des indicateurs ayant requis l’anonymat a permis à la Police de mettre la main sur les voleurs. L’un d’eux fut arrêté chez lui à Itaosy tandis que le second le fut à Anosizato, et chez qui la Police a retrouvé la Kymco déjà repeinte. Selon la Police, les suspects travaillent comme des larrons en foire avec trois autres larrons dans des affaires de cambriolage survenues dans ces localités. Les deux suspects récemment arrêtés devraient être déférés, hier.

Démantèlement d’un mini-réseau

Le week-end dernier, les éléments du commissariat central de Tanjombato Atsimondrano ont démantelé un mini-réseau incluant des malfaiteurs se spécialisant dans le cambriolage. Car si leurs complices ont réussi à échapper à la Police, trois présumés membres dudit réseau étaient arrêtés dimanche dernier. Le plus jeune a 22 ans tandis que le plus âgé a 55 ans.  Ils ont semé la terreur dans les localités de Manandona, Dorodosy, Merimanjaka, enfin Ambohijanaka et ses environs.

Ces bandits ont fait déjà les objets de plusieurs plaintes des victimes. Le plus grave, c’est que leurs forfaits s’accompagnent souvent de viol. Lors des confrontations, les plaignants ont identifié les trois larrons. Les complices de ces derniers sont encore recherchés.

Franck R.

Fil infos

  • Vie politique - Le Malagasy Miara-Miainga en plein essor
  • Pression au sein de l’Exécutif - Mise à l’épreuve prolongée pour le Gouvernement Ntsay
  • Sénat - Imbiki Herilaza et Nicolas Rabemananjara, vice-présidents
  • Nombre excessif de collaborateurs - La HCC recadre les nouveaux sénateurs
  • Opposition au Sénat - « Une disposition illogique »
  • Contrat de location auprès de la compagnie STA - Démenti du ministère de l’Economie et des Finances
  • Etats – Unis - Investiture sous haute protection pour le Président Joe Biden
  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit de fidélité
    L’état d’esprit, c’est la base de tout. Avoir un état d’esprit intègre, c’est mieux. Mais savoir entretenir, en soi, un esprit de fidélité, c’est excellent ! En ces temps-ci, il est très rare de rencontrer quelqu’un de fidèle surtout au niveau des dirigeants ou des leaders. La noblesse d’esprit basée surtout sur la fidélité se fait très rare voire introuvable. Le déclin de la mentalité sociale se fait sentir et se constate à vue d’œil. Il résulte de l’absence totale de l’esprit de fidélité dans les relations entre humains (entre amis, entre époux, entre dirigeants et administrés, etc.). Etre fidèle à son principe, à sa promesse ou à ses engagements devient, par la force du temps, chose obsolète ou révolue ! On a honte, parfois, d’être fidèle. La trahison sinon la traitrise ou la félonie règnent dans notre société, dans le pays. Trahir devient chose courante, une mode, une tendance …

A bout portant

AutoDiff