Publié dans Société

Manjakandriana - Un bébé disparaît du circuit, la baby-sitter avec

Publié le jeudi, 18 mars 2021


Le suspense règne totalement encore, notamment pour les parents d’un petit garçon de 11 mois, donc un nourrisson, à Sambaina Manjakandriana. Vers midi mercredi dernier, personne n’a plus trouvé ses traces. Mais le bébé n’a pas été le seul à disparaître subitement ainsi. La jeune baby-sitter de 20 ans, à qui on a confié la garde du petit garçon, n’a plus également donné aucun signe de vie. Du coup, les proches de la victime ne peuvent s’empêcher qu’il s’agit d’un kidnapping. Et que la jeune femme est le premier à être soupçonnée. “On a tenté vainement de la joindre au téléphone, depuis. Mais ce dernier ne fait que sonner librement”, déclare une tante du garçonnet. D’après toujours notre interlocutrice, la femme suspecte est plutôt saine d’esprit, et qu’elle jouit plutôt d’une assez bonne réputation aux yeux des habitants de Manjakandriana.
Entretemps, les bruits circulent que celui-ci aurait été retrouvé dans le Nord du pays, précisément dans un foyer pour orphelins. Depuis hier, certaines publications sur Facebook ont même montré la photo du petit, qui aurait été entre de bonnes mains. Mais il serait encore trop tôt pour confirmer quoi que ce soit. “Les gendarmes sont encore en pleine investigation, donc en train de vérifier toutes les informations se rapportant sur les allégations de ces Facebookers”, renchérit-elle. D’ailleurs, l’information semble être fort improbable.  Le trajet entre la Capitale et Antsiranana est tellement long qu’il ne pourrait s’effectuer en quelques heures. A moins que le petit garçon a voyagé en avion, proposent certains observateurs.
De son côté, la Gendarmerie de Manjakandriana préfère ne rien prononcer encore. “Nous sommes vraiment en pleine recherche. Je crois que nous allons vous informer, au cas où nous aurons des nouvelles sur les concernés”, déclare une source auprès de la Brigade de gendarmerie de Manjakandriana.  Actuellement, tous ceux qui détiennent une information sur les deux portés disparus, sont invités à informer rapidement la Gendarmerie au 0340570074, sinon les parents de l’enfant avec ces numéros suivants : le 0333244911 ou le 0338100721
Franck R.


Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff