Publié dans Société

Approvisionnement en eau potable à Antananarivo - Un grand problème résolu pour des milliers d'habitants

Publié le mardi, 27 juillet 2021

« Plus la peine de rester éveillé ou de se réveiller à 1h du matin pour collecter de l'eau potable. Les infrastructures récemment construites dans notre Commune ont pu résoudre ces maux pour les habitants d'Ambohidrapeto et ses environs », se réjouit Paulette Rasoanandrasana, résidente auprès de la Commune de Fiombonana, dans le District d'Atsimondrano.

Comme cette mère de famille, bon nombre d'habitants des Communes environnantes d'Ambohidrapeto Itaosy ont désormais accès à l'eau potable, y compris les branchements particuliers. Avec une capacité de production de 100 m3 par heure, la nouvelle station de captage implantée à Ampirika, dans la Commune d'Ankadimanga, pourra également servir les localités périphériques, dont les Communes de Fiombonana et d'Ambohidrapeto, soit des milliers d'habitants bénéficiaires.

« La difficulté d'accès à l'eau potable constitue un lot quotidien de la population dans bon nombre de Communes à Itaosy et ce depuis des années. Mais ce problème est actuellement en cours de résolution avec les nouvelles infrastructures et les travaux de rénovation effectués. D'ailleurs, l'Atsimondrano fait partie des Districts priorisés dans l'approvisionnement en eau potable », s'exprime Andry Ratsivahiny, député élu dans cette Circonscription. « Pour le cas d'Ampirika, le traitement de l'eau a nécessité l'utilisation des nouvelles technologies, avec l'excédent de fer. Quant aux branchements particuliers, il est maintenant temps d'entretenir vos infrastructures et d'en prendre soin », ajoute Voahary Rakotovelomanantsoa, ministre de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène (MEAH). C'était hier lors d'une visite de ladite station, afin de constater de visu l'avancement des travaux et de s'entretenir avec la population bénéficiaire.

Après Ambohidrapeto où la station de captage est maintenant opérationnelle, la visite s'est poursuivie dans les stations d'Ambatomaro et de Mandikamanana. Chacune de ces stations dispose d'une capacité de 100 m3 par heure, comme celle d'Ampirika. Leur implantation constitue un salut pour les habitants, lesquels n'ont pas pu profiter de l'eau potable pendant des années. « Les travaux d'entretien, de rénovation et de construction d'infrastructures en eau potable ont manqué pendant des années à Antananarivo, mais le Président de la République Andry Rajoelina tient à apporter des solutions pérennes pour y remédier. Cela figure d'ailleurs dans le "Velirano" n° 2, relatif à l'accès à l'eau pour tous », rappelle le numéro Un du MEAH. « Les 9 infrastructures en construction à Antananarivo, dont certaines sont déjà opérationnelles, seront visitées une à une », souligne la ministre de tutelle. Leur inauguration se fera incessamment…

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff