Publié dans Société

Téléphérique à Antananarivo - Une estimation de 28 000 passagers par jour

Publié le mercredi, 22 septembre 2021


L’entrée du transport par câble dans la Capitale malagasy suscite la curiosité des uns et des autres. Au lendemain de la signature du financement de ce projet novateur à Paris entre l’Etat malagasy et français, les détails sur ce moyen de transport qui contribuera à décongestionner la ville d’Antananarivo commencent à filtrer.
Les travaux relatifs à la mise en place de ce transport urbain seront assurés par deux entreprises françaises en l’occurrence COLAS et POMA. Cette dernière n’est autre que le leader mondial dans le transport par câble et a réalisé plusieurs chantiers du même genre à travers le monde entier. Un chantier titanesque qui sera réceptionné dans le courant de l’année 2023. Au total, 274 cabines pouvant transporter chacune 10 à 12 personnes seront déployées sur les deux lignes, la rouge qui reliera Ambatobe à Anosy d’où la jaune partira pour rallier Ankatso. Selon l’estimation, 28.000 à 30.000 passagers pourraient emprunter ce moyen de transport quotidiennement. Le trajet sur la ligne rouge, longue de 9,21 km et dotée de 4 stations, se fera en une demi-heure contre un quart d’heure pour la ligne jaune de moins de 3 km. Le secrétaire d’Etat malagasy chargé des nouvelles villes et de l’habitat a annoncé une tarification de 3.000 Ar à 4.000 Ar pour ces deux lignes. La mise en place du téléphérique associée au train urbain, opérationnel au premier trimestre de l’année prochaine, atténuera certainement les embouteillages à Antananarivo.
La signature de l’accord entre Madagascar et la France actée, le début des travaux de construction du premier téléphérique malagasy est plus qu’imminent.
La Rédaction


Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff