Publié dans Société

Collision entre un taxi-brousse et un camion - 12 personnes dont un bébé perdent leur vie

Publié le dimanche, 26 septembre 2021


La localité d’Anteza qui est située dans le District d’Ambohimahasoa, sur la RN7, a été le théâtre d’un accident tragique de la circulation. Cela est survenu vers 20h samedi dernier où un taxi-brousse de la coopérative KOMPIMA et un camion semi-remorque Renault Premium se sont télescopés au Pk305+400. La violence de l’accrochage était telle que le taxi-brousse fut, par la suite, éjecté dans un ravin, d’une profondeur d’au moins 27 mètres plus bas. Le mastodonte qui a transporté une cargaison de ciment et de poutrelles métalliques a, lui aussi, terminé sa course au fond d’un précipice, cette fois-ci 10 mètres plus bas, sur l’autre côté de la chaussée. Bilan de cette collision, 12 morts dont une fillette d’un an et demi. Evacuée à Fianarantsoa, elle a succombé des suites de ses blessures dans la matinée d’hier. Un autre enfant de 11 ans a également perdu sa vie. Parmi les personnes décédées, le conducteur du taxi-brousse qui a succombé sur place. 15 autres personnes ont été blessées dont le conducteur du poids lourd ainsi que l’aide- chauffeur. Les blessés ont été de suite évacués à Fianarantsoa, au CSB2 du camp Robin et à Antananarivo.
D’après les éléments de l’information, l’étroitesse de la voie serait en grande partie responsable de l’accident. Cette dernière est à peine large de 4 mètres, donc vraiment trop étroite pour que les deux véhicules puissent passer en même temps sans que la situation ne pouvait que s’accompagner de frottement, sinon de heurt. “Alors que les deux véhicules allaient se croiser, le chauffeur de la semi-remorque a réalisé, au dernier moment, qu’il ne pourra jamais passer en même temps que le taxi-brousse, sans esquiver ce dernier. Dans cette ultime tentative et cette manœuvre périlleuse pour éviter le pire, le résultat ne se déroula pas pourtant comme le routier l’a prévu, et fut au contraire catastrophique, vu l’étroitesse de la chaussée : le poids lourd a dérapé, la queue de la semi-remorque a, par ricochet, durement heurté le minibus qui, sous l’impact, fut projeté dans ce ravin”, commente une source auprès de la Gendarmerie.
Le taxi-brousse provenait de Fianarantsoa et il faisait route vers la Capitale tandis que le poids lourd a mis le cap vers le Sud. Sitôt informée, la Gendarmerie s’est mobilisée. Du coup, ses éléments de la Brigade d’Ambohimpihaonantsoa (Camp Robin), d’Ambatofitorahana , enfin ceux de la Brigade routière spéciale (BRS) d’Ambalamanakana, ont été dépêchés sur les lieux. Peu après, ces derniers ont obtenu d’autres renforts provenant cette fois-ci de la Brigade de police routière et de la Compagnie de gendarmerie de Fianarantsoa dont ses éléments ont été encadrés par le commandant en personne du Groupement de gendarmerie de la Haute-Matsiatra. En attendant, la Gendarmerie rejette formellement l’allégation de certaines sources comme quoi le drame aurait été occasionné par les tentatives du conducteur du taxi-brousse afin de s’échapper à une embuscade des coupeurs de route. L’enquête se poursuit tandis que les autorités sont dans l’obligation d’attendre le rétablissement du chauffeur -routier avant qu’elles puissent envisager le déferrement de l’affaire devant la Justice.
Franck R.


Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff