Publié dans Société

Accident mortel d’un jeune chinois à Ivato - LP refusée pour la conductrice en cause

Publié le vendredi, 29 octobre 2021

Coup dur pour la conductrice de 43 ans qui est impliquée dans un accident mortel ! L’affaire dont on l’incrimine, se rapportant sur sa responsabilité dans le drame survenu le 23 septembre à Mandrosoa-Ivato et qui a coûté la vie au jeune scootériste chinois prénommé Kevin Yang, aurait dû être portée devant le tribunal d’Anosy, hier. Mais le procès a été reporté vers le début de décembre prochain à la suite d’une décision de la Justice. En cause, le dossier n’était pas en état au moment du procès.

Ce qui laisse donc supposer un certain vice de forme, du moins à ce que nos sources l’ont révélé. A l’explication, l’erreur en question s’est traduite par le remplacement, probablement par mégarde du nom d’une compagnie d’assurance non concernée à la place d’une autre, notamment pour celle de la famille de la victime.

Ce qui fait donc que cette erreur explique l’absence de l’assureur de la partie plaignante, à la salle d’audience N°3 du tribunal d’Anosy, hier. Or, cette compagnie d’assurance n’a pu se rendre à l’audience de cette affaire, hier, pour le simple fait qu’elle n’a pas reçu une convocation de la justice. D’où ce besoin, chez cette dernière, de régulariser le dossier en vue du prochain procès début décembre.

 Malgré cette décision du juge, le conseil pour la défense de l’automobiliste incriminée a demandé sa liberté provisoire, laquelle s’est heurtée à un refus de la Justice. Du coup, la quadragénaire a dû retourner dans sa cellule de détention à la prison d’Antanimora, et toujours à titre provisoire.

Pour revenir sur la situation qui a préludé à cette série de rebondissements, les proches de la victime, ses compatriotes ainsi que ses camarades de classe ont tenu à manifester leur protestation et leur douleur sur le parvis du tribunal d’Anosy, le 19 octobre dernier. Ils ont réclamé aussi à ce que justice soit faite. Le déroulement du drame était filmé puis enregistré par la caméra de surveillance d’un hôtel longeant la RN58 reliant Mandrosoa-Ivato et la Capitale, le matin du 23 septembre dernier. Là, les images fournies ont montré la Toyota Rav4 conduite par la dame et sous lequel le sang de la victime ruisselait encore.

F.R

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff