Publié dans Société

Education suite aux pluies diluviennes - Une semaine d'interruption supplémentaire des cours

Publié le dimanche, 23 janvier 2022

Effective dans 38 Circonscriptions scolaires (CISCOs). Les cours seront suspendus à partir de demain jusqu'à vendredi prochain pour ces CISCOs réparties dans 9 Régions de Madagascar, à savoir Melaky, Boeny, Sofia, Diana, Sava, Analamanga, Vakinankaratra, Analanjirofo, Atsinanana et Alaotra-Mangoro. La fermeture provisoire des écoles s'explique par les pluies diluviennes engendrées par le passage d'une dépression tropicale dans le pays, laissant plusieurs dégâts, notamment matériels. De nombreux établissements scolaires ont été ou sont sous les eaux jusqu'ici. 

Selon les informations émanant du ministère de l'Education nationale, la suspension des cours s'applique durant cette semaine, du moins jusqu'à ce que ces localités soient hors du danger ou classées dans la zone verte. En attendant, les responsables d'établissements devraient maintenir la communication avec les parents d'élèves, entre autres sur l'évolution de la situation météorologique. Cette interruption supplémentaire d'une semaine des cours s'applique également pour les établissements d'enseignement technique et les centres de formation professionnelle. C'est également le cas pour les universités et les instituts supérieurs de technologie, selon le communiqué émanant du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. 

Les cours ont été suspendus durant tout le mois de janvier pour bon nombre d'élèves, dont ceux d'Analamanga. La situation inquiétante de la Covid-19 en était la cause durant les deux premières semaines, occasionnant le report de la rentrée du 3ème bimestre. Ce dernier s'est ensuite enchaînée depuis la semaine dernière jusqu'à ce week-end à cause des intempéries. Pour leur part, les directeurs d'établissements optent pour l'enseignement à distance ou encore l'octroi de leçons et devoirs à faire à la maison afin de maintenir le niveau des élèves, tout en assurant leur protection.

Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff