Publié dans Société

Sécurisation foncière - 32 345 certificats distribués dans l’Itasy

Publié le dimanche, 15 mai 2022

Renforcer la facilitation de l’accès à la terre pour satisfaire les besoins des paysans et pour le développement socio-économique au niveau local. Le titre foncier ou « kara-tany » contribue à améliorer le sentiment de sécurité de plusieurs milliers de ménages ruraux au niveau des parcelles de terrain où ils ont déjà investi ou sur celles où ils comptent investir afin d’assurer la sécurité alimentaire, le développement de la Région et celui du pays.

En effet, l’acquisition de certificats fonciers encourage la population rurale à produire et à investir davantage. Selon le maire de la Commune de Mahavelona, Nivoharilala N., ces paperasses sont d’une grande importance pour prévenir les conflits fonciers et favoriser la stabilisation et la modernisation des exploitations agricoles.

En fin de semaine dernière, le ministre de l’Aménagement du territoire et des Services fonciers, Pierre Holder Ramaholimasy, a effectué une descente à Arivonimamo. En compagnie de la représentante de la Banque mondiale, Catalina Marulanda, il a procédé à la distribution de 32 345 certificats fonciers à la population issue des 14 Communes couvrant le District de la Région d’Itasy. 1 571 certificats fonciers ont été délivrés pour Mahatsinjo Atsinanana, 5 374 pour Morafeno, 2 392 pour Marofangady, 4 074 pour Ambatomanjaka, 1 733 pour Mandiavato, 1 312 pour Antanetibe, 1 708 pour Alakamisy Kely, 2 859 pour Andolofotsy, 923 pour Talata Dondona, 1 760 pour Ambohidanerana, 1 417 pour Amparibohitra, 1 981 pour Mananasy, 994 pour Mahavelona et 4 245 pour Antanetibe Varahina. Cette opération entre dans le cadre de la certification foncière massive appuyée par le projet « Croissance agricole et Sécurisation foncière » (CASEF). Le coût d’acquisition d’un certificat foncier varie entre 3 000 et 7 000 ariary.

Depuis 2019, 154 085 demandes de certificats fonciers ont été reçues au niveau des 25 Communes de Miarinarivo, Arivonimamo et Soavinandriana. 107 860 droits fonciers ont été reconnus et 65 983 certificats ont été établis dont 33 638 ont été distribués en 2021. Les appuis du projet CASEF ont permis la redynamisation de nombreux guichets fonciers, ainsi que la création de sept nouveaux guichets dans la Région d’Itasy. Par ailleurs, 21 autres guichets fonciers ont été réhabilités et équipés en mobiliers de bureau et informatiques.

Anatra R.

 

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff