Publié dans Société

Covid-19 à Madagascar - Hausse inquiétante des nouveaux cas !

Publié le lundi, 06 juin 2022


Au cours de ces trois dernières semaines, le nombre de personnes qui sont testées positives à la Covid-19 ne cesse d’augmenter. En espace de 21 jours, Madagascar a détecté 202 nouveaux patients infectés par le coronavirus, soit une moyenne quotidienne de 9 cas positifs.
Du 14 au 20 mai dernier par exemple, la Grande île n’a recensé que 38 nouveaux cas confirmés à la Covid-19 et 123 patients en cours de traitement. La semaine suivante, c’est-à-dire du 21 au 27 mai, le bilan faisait état de 63 individus nouvellement contaminés et 121 cas actifs. Et particulièrement pour la semaine du 28 mai au 3 juin dernier, 4.370 tests effectués ont révélé 101 nouveaux porteurs du coronavirus sur le territoire malagasy. Madagascar enregistre ainsi un taux de positivité de 2,31 % contre 1,47 % durant la semaine du 21 au 27 mai et 0,83 % du 14 au 20 mai.

Toujours est-il que plus de 80 % des nouvelles contaminations, c’est-à-dire 84 nouveaux patients Covid-19 ont été localisés dans la Région d’Analamanga. Les autres Régions n’ont recensé que quelques-uns. Atsinanana et Diana ont respectivement identifié quatre individus ayant contracté le virus. La Région de Boeny comptait trois malades du coronavirus sur cet intervalle de temps. Les 6 autres nouveaux patients infectés sont répartis dans l'Atsimo- Andrefana, Vakinankaratra, Analanjirofo et Haute Matsiatra. Selon la déclaration d’hier du ministère de la Santé publique, il existe actuellement 178 patients infectés par ce virus, traités à domicile ou au niveau des établissements sanitaires respectifs. Malheureusement, quatre d’entre eux développent le syndrome de détresse respiratoire aiguë.

En ce qui concerne le nombre de décès, un seul patient a succombé au cours de ces sept derniers jours.  1.396 patients emportés par cette maladie virales ont été donc signalés depuis 2020, année de découverte des premières contaminations à Madagascar. Ce chiffre est toujours resté plus ou moins stable, évalué à un, deux voire trois décès par semaine. Aux dernières nouvelles, 64 478 cas confirmés ont été recensés à Madagascar depuis le début de cette pandémie. 449.038 tests ont été réalisés afin de les identifier.

Rappelons que le Conseil des ministres datant du 1er juin dernier a décidé que le port du masque n'est plus obligatoire en plein air. Ce geste de barrière sanitaire reste par contre nécessaire dans les transports en commun et les espaces clos accueillant plus de 200 personnes. Cette décision a été prise suite à la baisse des nouveaux cas de Covid-19 sur le territoire malagasy, enregistrée par les autorités sanitaires ces dernières semaines.  Cependant, nombreux médecins ont bien souligné qu’il faut toujours respecter les gestes barrières, y compris le port du masque pour se protéger contre la Covid-19, et ce, même en plein air. Même si le CVO+ et le vaccin anti-Covid-19 sont disponibles, le relâchement des gens, empiré par l'arrivée de l'hiver qui est propice à une hausse de la contamination du virus, n’arrange pas la situation sanitaire à Madagascar.
 
K.R.

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff