Publié dans Société

Moyen de transport - L’Inde va octroyer 15.000 bicyclettes…

Publié le mardi, 07 juin 2022

Un style de vie à adopter. L’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Abhay Kumar, encourage l’utilisation de la bicyclette. D’après ses dires, il s’agit d’un moyen de transport adapté à Madagascar mais également d’un sport plus pratique. De plus, le cyclisme contribue à la préservation de l’environnement, avec moins de gaz carbonique dégagé. Ainsi, l’Inde va octroyer 15.000 bicyclettes pour Madagascar afin de promouvoir le cyclisme. Celui-ci reste un style de vie en Inde, comme le yoga.

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale du cyclisme, le 3 juin dernier, une randonnée en vélo s’est tenue en partant du Marais Masay jusqu’à la Résidence de l’Inde située à Analamahitsy. Les cyclistes ont ensuite fait des démonstrations en présence de l’ambassadeur, lequel a également participé activement à l’excursion. Des représentants du Sénat, du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que de ceux de l’Académie nationale des sports étaient également au rendez-vous.

P.R

 

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff