Publié dans Société

Intoxication alimentaire - La commercialisation de nourritures sans produit chimique encouragée

Publié le mardi, 07 juin 2022

Le manque d'accès à des aliments sains entrave le développement humain. A Madagascar, environ 1 500 cas d’intoxication alimentaire ont été confirmés durant ces trois dernières années. Notre pays est classé 28ème sur 32 pays africains en matière de consommation d'aliments malsains et de mauvaise qualité, selon le rapport du Comité national du codex alimentaire (CNCA).

« Produire et distribuer des aliments sûrs est une responsabilité partagée de tout un chacun. Tous les éléments chimiques présents dans les aliments doivent être pris en compte », avance le ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, Harifidy Ramilison, dans son allocution d’hier, en marge de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire. D’ailleurs, la conférence nationale sur la promotion de l'agriculture qui se tiendra dans la Grande île le 17 juin prochain a pour objectif de produire des aliments de bonne qualité, sans produit chimique pouvant avoir des effets néfastes sur la santé. Effectivement, la protection de la santé des consommateurs et la garantie du respect de pratiques loyales dans le commerce des aliments sont des enjeux de première importance.

Chaque année, 700 000 personnes meurent des suites d'une intoxication alimentaire dans le monde. Non seulement la sécurité alimentaire est nécessaire, mais aussi sa qualité afin de rester en bonne santé. C'est pourquoi le thème de la célébration est « Des aliments sûrs pour une bonne santé ». Il existe plus de 200 maladies qui pourraient être causées par une mauvaise alimentation.

La célébration de la Journée mondiale de la sécurité alimentaire s’est tenue hier à l’Hôtel de ville, sur l’avenue de l’Indépendance à Analakely. L’évènement a été marqué par l'inauguration de l'initiative « Green City », laquelle est conçue pour vendre des produits de sol biologiques, suivie par des présentations axées sur la sécurité alimentaire, réalisées par des partenaires.

Anatra R.

 

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff