Publié dans Société

Vol de panneaux solaires - Une vindicte populaire évitée de justesse 

Publié le mardi, 20 septembre 2022

Deux voleurs de lampadaires marchant à l’énergie solaire ont été pris en flagrant délit par le « fokonolona » dans la localité d’Ambohitsabo, Toliara. En effet, depuis quelque temps, plusieurs de ces matériels ont été la cible de voleurs et le « fokonolona » en avait marre. A cet effet, ce dernier a organisé une veille. C’est ainsi que ces deux malfrats ont été surpris avec une échelle en tentant de subtiliser les lampes. Le « fokonolona » les a interrogés sur les receleurs, mais ils ont choisi de se taire.

Emmenés pour être noyés dans la mer d’Andaboy, ils ont avoué le nom de leurs complices. Entre-temps, les Forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux et ont calmé la foule qui en voulait en finir avec les deux individus afin de servir d’exemples aux autres voleurs. « On n’en peut plus des cambriolages, des vols de panneaux solaires, de bicyclettes et de scooters. Nous ne comprenons pas pourquoi ces voleurs ont été relâchés aussi rapidement », s’interroge un habitant. Il a continué que l’Etat doit prendre des mesures face à cela, car aujourd’hui sans l’arrivée des policiers du FIP, ces deux-là auraient été noyés par le « fokonolona ». 

Il est à noter que les deux voleurs sont des récidivistes et viennent de sortir de la prison. Ils sont impliqués dans plusieurs crimes et les voilà déjà pris en train de piller à nouveau des biens publics. Dans l’affaire Jessica Rasoanantenaina, l’entrepreneuse qui a été froidement par des bandits armés lors d’un braquage devant le portail de son domicile, plusieurs suspects ont été arrêtés selon le commissaire de police de Toliara. Parmi eux figurent le gardien de la victime. Il est soupçonné d’être de mèche avec les assaillants. Cependant, l’enquête est encore en cours et déterminera son implication ou non dans ce crime. « Tous les moyens seront mis en œuvre pour faire régner la sécurité dans la ville en très peu de temps et les acteurs de ce meurtre ignoble seront traqués où qu’ils sont ». En outre, plusieurs bandits dont ceux qui ont tué des promeneurs le 10 septembre dernier au « Port kely » de Toliara sont actuellement derrière les barreaux. En ce qui concerne le lieu de promenade dit « Port kely », il sera surveillé de près par les Forces de l’ordre jours et nuits afin d’éradiquer les actes de banditisme sur cet endroit.

Nikki Razafy

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff