Publié dans Société

Contrebande de carburant à Antsiranana - Le pipeline d’une société éventré par les trafiquants

Publié le mardi, 04 octobre 2022

Actuellement, deux femmes répondant respectivement aux noms de R.D. et T.MF domiciliées à Mangarivotra, secteur 2 du centre-ville d’Antsiranana, ont été arrêtées par la Gendarmerie, le week-end dernier. En cause, ces femmes figurent parmi ceux qui sont soupçonnés d’avoir stockés clandestinement du combustible volé chez eux. Par ailleurs, d’autres suspects impliqués dans cette même affaire sont encore activement recherchés. Tout a démarré par les plaintes, et ce, instruites plusieurs fois de suite par la « logistique pétrolière » du quartier de grand Pavois à Antsiranana, la société victime de ce détournement sinon cette contrebande de combustible. 

 

La compagnie territoriale de la Gendarmerie nationale d’Antsiranana a alors démarré une enquête, avec le résultat que l’on sait. D’autant plus que la coopération des riverains, du moins dans le domaine du renseignement, s’avérait payante. L’investigation que ladite compagnie de Gendarmerie a menée lui a alors permis de savoir le mode opératoire des trafiquants. Pour parvenir à leur funeste fin, ces derniers ont choisi la solution facile. Ils auraient puisé directement dans le pipeline de l’entreprise victime, en l’éventrant simplement. De son côté, la Gendarmerie a défini le phénomène comme étant du « piquage ». Effectivement, le point où les contrebandiers ont effectué l’opération a été localisé. Une fois qu’ils ont eu le combustible, le plus facile leur restait à faire : trouver des endroits pour le cacher et le stocker clandestinement. C’était à ce moment que des complices, c’est-à-dire certains habitants du secteur, étaient entrés dans la danse. La Gendarmerie soupçonne alors qu’ils seraient nombreux à stocker illicitement le combustible détourné chez eux. A preuve, l’arrestation de ces deux femmes. Ce coup de filet renforce le soupçon des enquêteurs comme quoi ces femmes n’étaient pas les seules à collaborer, si l’on peut l’exprimer ainsi, avec les contrebandiers. L’enquête se poursuit.

Alors que l’affaire de carburant frelaté, ayant conduit en prison des gérants de stations-service, cette fois-ci à Toamasina, semble s’atténuer d’un cran, voilà donc que le circuit du trafic a frappé de nouveau dans le Nord, en trouvant un autre moyen pas très catholique. Cependant, il reste à savoir si les deux aspects du trafic, observés à la fois à Antsiranana et à Toamasina, ont un lien ou non. 

Franck R.

Fil infos

  • Affaire Ketakandriana Rafitoson/GEL - Immixtion étrangère au parfum de litchi 
  • Série d’inaugurations - Le Président de la République gâte Manakara
  • Anisha - Séjour compromis en France 
  • Antoko Hiaraka Isika - Les citoyens sensibilisés à s’inscrire sur la liste électorale à Manjakandriana 
  • Les actus en bref
  • Partenariat public-privé - Pharmalagasy intéresse les Egyptiens
  • Dénonciation calomnieuse et dénigrement - Plainte contre la responsable de Transparency Madagascar
  • Pêche et aquaculture artisanales - Importance reconnue
  • JIRAMA - Les ingérences du ministère dénoncées par l’intersyndicale
  • Lancement de la campagne de litchi - Première soirée sur les chapeaux de roues

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Brillante étoile !
    Anisha a remporté la manche. Ce samedi 26 novembre lors de la finale de la Xème saison de la « Star Academy 22 », la Malagasy Anisha a dominé et survolé la partie. D’une voix exceptionnelle, d’une prouesse extraordinaire, elle a envoûté le public. Artistes de renom d’ici ou d’ailleurs reconnaissent d’une seule voix qu’Anisha dispose en elle un immense talent. L’ensemble de la diaspora malagasy établie en France se donne le cœur et la main pour la soutenir jusqu’à la fin. Louis, Enola et Léa, les autres finalistes ce samedi soir, n’ont pu rien faire.

A bout portant

AutoDiff