Publié dans Société

Meurtre d'une greffière et d’un inspecteur des impôts - Trois Chinois et des fonctionnaires de police devant le Parquet

Publié le mardi, 22 novembre 2022


Le soir du 14 novembre dernier, une greffière du Tribunal de première instance d'Anosy et un inspecteur des impôts ont été froidement assassinés par balles dans leur voiture à Imerinkasinina. Depuis, l'enquête menée par la Gendarmerie a débouché sur quelques arrestations, soit 12 suspects, au total. Hier, ils ont été déférés au Parquet d'Anosy, sitôt leur audition au niveau de la Gendarmerie terminée.
Quatre d'entre eux sont des membres des Forces de l'ordre en exercice, et essentiellement des fonctionnaires de la Police. Trois autres sont des ressortissants chinois dont celui qui était au côté du tueur au moment des faits, et qui a tenté de fuir le pays après le double meurtre. Une jeune chinoise figure dans le funeste trio. Enfin, des individus tout fraichement sortis de prison, sans parler de multirécidivistes.
Les chefs d'inculpation des suspects sont les mêmes : meurtre et association de malfaiteurs. Quant au mobile de l'acte, il relèverait plutôt d'une affaire ayant trait à un conflit d'intérêt. "L'assassinat des victimes auraient servi à l'intérêt de ceux qui l'ont commandité", a déclaré en substance le colonel Jocelyn Randrianarison, commandant la circonscription régionale de Gendarmerie d'Antananarivo. Et de poursuivre "l'enquête va devoir se reprendre si on nous accordera la délégation judiciaire". Une manière pour le colonel de dire que d'autres suspects devront être encore recherchés.
Sitôt après leur sale coup, l'un des tueurs fut arrêté sur place. Le lendemain même de cela, 5 autres suspects ont été arrêtés à leur tour. Pour revenir dans les circonstances de l'élimination des deux fonctionnaires, ils étaient dans cette voiture garée à un endroit d'Imerinkasinina lorsque deux inconnus, sortis d’on ne sait où, s'étaient approchés vivement des victimes. Et là, sans aucune autre forme de procès, les nouveaux venus ont fait feu sur les deux fonctionnaires. Si l'inspecteur a cueilli deux projectiles, la greffière en a reçu un seul. De son côté, la Police a bel et bien confirmé l'implication de ses brebis galeuses dans l'affaire. Mais elle a souligné que le corps de la Police n'abrite pas des bandits, et que ceux qui se sont écartés ainsi du droit chemin seront sanctionnés.
Franck R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff