Publié dans Société

Cyclone Emnati et Batsiray - Une migration forcée pour plus 90 000 personnes

Publié le mercredi, 10 juillet 2024
 Durant la présentation du rapport sur le DTM , hier Durant la présentation du rapport sur le DTM , hier

Madagascar est vulnérable face aux catastrophes naturelles, particulièrement la région du Sud-Est. Durant les deux cyclones Batsirai et Emnati affectant la région du Sud-Est de Madagascar, 90 219 personnes ont été obligées de quitter leurs villages. Ils ont migré temporairement ou définitivement vers d’autres villages ou Communes, selon le rapport de l’Organisation internationale de l’immigration (OIM), dans le cadre du projet Displacement Tracking Matrix (DTM). 43% des déplacés sont concentrés dans les Communes de la Région Vatovavy, 28% dans l’Atsimo-Atsinanana et 38% à Fitovinany.  Afin de réduire les impacts de la crise, le Japon a soutenu la population locale dans le Sud-Est de Madagascar après les deux cyclones. Ces catastrophes naturelles ont provoqué beaucoup de dégâts irréparables, aussi, les migrants ont encore besoin de beaucoup de soutien comme des abris, de l'eau potable, des services de santé, en plus d'un soutien psychologique et social. D'ailleurs, ils sont obligés de recommencer à zéro et cela n’est pas facile pour eux. D'où la mise en œuvre du projet de Soutien au Relèvement Précoce (SOREBE), financé par le gouvernement japonais et mise en œuvre par l’OIM.
Le DTM, une sous-composante du projet SOREBE et réalisé en collaboration avec le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), vise à fournir des données précises et actualisées sur le déplacement des populations afin de mieux comprendre les dynamiques et évaluer les besoins multisectorielles. De plus, il facilite la planification et la mise en œuvre des interventions des partenaires humanitaires en donnant des renseignements cruciaux aux acteurs sur le terrain. Le but de l’utilisation de cet outil est de faciliter l’identification des besoins de ces personnes ayant migré.
Un atelier de restitution du Displacement tracking Matrix, lié aux cyclones Batsiray et Emnati, 2022- 2023, s'est tenu, hier, au siège du BNGRC à Antanimora.
En rappel, l’enquête s'est déroulée en quatre séries d’évaluation dans les trois régions du Grand Sud-est répartis dans huit Districts. Les deux premières parties ont été réalisées dans 30 Communes entre juillet et août 2023, et les deux autres entre septembre 2023 et mai 2024 auprès de 144 Fokontany pour 1 528 ménages les plus affectés par les déplacements dans ces Communes cibles.

Anatra R.

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Secteur combatif
    Le tourisme, le fer de lance pour la relance de l’économie nationale, se trouve en tête de la ligne du front dans la bataille sans merci contre la malédiction, si on peut s’exprimer ainsi, qui semble s’éterniser. En effet, il faut batailler dur si l’on veut briser à jamais le blocage en béton gênant la remontada. En diapason avec le ministère des Transports et de la Météorologie, le département du Tourisme et de l’Artisanat, en tête de peloton, sous l’impulsion de l’inamovible ministre Randriamandranto Joël conduit en tandem avec le ministre Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald, le combat. En fait, les ministères du Tourisme et des Transports sont deux départements appelés à unir leur force dans un cadre de stratégie commune afin de coordonner les actions.

A bout portant

AutoDiff