Publié dans Société

Santé publique - Menace du virus H1N1 dans la Grande île

Publié le mardi, 19 février 2019

Une situation qui ne concerne pas directement Madagascar, enfin pour le moment, mais qui devrait quand-même alerté l’Etat malgache et les ministères concernés même à en prendre des précautions rapides. En effet, selon les informations recueillies, la grippe mortelle H1N1 frappe de nouveau à Maurice, une île qui se situe pas loin de Madagascar et dont les habitants font des vas et viens dans notre territoire. Plusieurs cas ont effet été enregistrés la fin de semaine dernière, plus précisément onze ouvriers Bangladais malades et testés positifs, 90 placés en quarantaine, une fillette de 4 ans suivie d’un trentenaire en voyage à Pune en Inde décédés. Un cas inquiétant puisque dans le journal l’Express Maurice, Ram Nowzadick, président de la Nursing Association affirme que : « Nous sommes en pleine recrudescence, surtout auprès des enfants. Récemment, il y a eu une remontée de cette grippe avec des travailleurs étrangers. Ils l’ont contractée à cause des conditions d’hygiène. La contamination se fait comme ils bougent dans la communauté ». De son côté, le Dr Mike Sooknundun, directeur de la Clinique du Nord, constate même une augmentation variant entre 5 à 8 % des infections par voie respiratoire dans le secteur privé : «On note la hausse des infections des voies respiratoires ces jours-ci ainsi que la fièvre, la toux, les courbatures ». Selon le ministère de la Santé Mauricien, 4 619 infections aigues des voies respiratoires ont été recensées la semaine dernière. Comparativement, ce taux était de 4 385 la semaine précédente. En fait, la grippe H1N1 en est une infection contagieuse. Toutefois, sollicitée sur les statistiques détaillées sur la grippe H1N1.


Aucune annonce
Pour  Madagascar, aucun cas n’a été encore annoncé. Le ministère de la Santé n’a pas encore évoqué le sujet ce qui devrait pourtant être déjà fait, accompagné par des prises de responsabilités surtout au niveau de l’aéroport pour éviter que ce virus touche à nouveau les malgaches comme le cas de 2017.  En effet, la maladie peut facilement se transmettre  par voie aérienne par l'intermédiaire de la toux, de l'éternuement ou des postillons. Contact avec une personne infectée par un virus respiratoire, la contamination se fait par les embrassades, les poignées de mains, les caresses. Des mesures de prévention sont ainsi nécessaires pour empêcher une éventuelle propagation du virus de la grippe H1N1 dans le pays, laquelle fait actuellement ravage et plusieurs victimes à l’île Maurice. Une des solutions que le ministère via la branche veille sanitaire et de surveillance épidémiologique (DVSSE) est la mise en place d’un système de veille sanitaire au niveau des frontières, notamment et surtout dans l’aéroport international d’Ivato.  Il se peut donc que les thermomètres Laser soient de nouveau ramenés au niveau de l’aéroport pour détecter les éventuels porteurs du virus. Effectivement, tous les passagers en provenance des îles sœurs, notamment Maurice et la Réunion devront passer le test et ceux qui présentent le premier symptôme de la maladie notamment une forte fièvre, devront toute de suite mis en quarantaine pour une prise en charge adéquate et pour éviter la contamination avec d’autres sujets.  Toute fois, il est toujours nécessaire de sensibiliser tout un chacun à adopter les mesures de précautions à son niveau pour faire face à la grippe saisonnière de type H3N2 qui touche souvent les malgaches, avec une nette recrudescence, en mangeant bien e en se faisant vacciner, surtout les enfants et les personnes âgées.
T.A.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff