Publié dans Société

Vente d’enfant - Un garçonnet vendu à 10 millions d’ariary

Publié le mardi, 12 mars 2019

Incroyable mais vrai, des personnes malintentionnées s’adonnent au commerce d’enfant à Antananarivo. A preuve, ce joli coup réussi par la Gendarmerie de Fiadanana la semaine dernière par l’arrestation d’un couple du côté d’Andohatapenaka. Tout est parti par des rumeurs qui finalement sont devenues des renseignements fiables pour les Forces de l’ordre. Ces dernières ont eu vent d’une vente d’enfant depuis des jours et ont décidé de passer à l’action en élaborant un plan pour piéger les auteurs.  Un des membres de la Gendarmerie s’est passé pour un acheteur.  Rendez-vous est fixé vendredi dernier du côté du stade des Makis à Andohatapenaka. Un couple s’est présenté avec un petit garçon de 4ans et a annoncé le prix de 10 millions d’ariary à « l’acheteur ». Arrêté sur le champ, le couple qui s’est qualifié de simple livreur a ensuite dénoncé les « propriétaires », quatre hommes habitant à Ampasika. Coincés, ils ont été appréhendés le lendemain avec leurs complices. Présentées devant le  Tribunal lundi dernier, cinq personnes trempées dans cette affaire ont été placées en détention préventive à Antanimora. L’enfant, de son côté, a pu retrouver ses parents qui résident à Antetezana Afovoany.
La rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff