Publié dans Société

Foyer U de Cachan - Actions des femmes TEM en faveur des universitaires malagasy

Publié le mardi, 12 mars 2019

Les femmes de l’association « Tous ensemble pour Madagascar » (TEM)  ont offert, en fin de semaine dernière, des lots de produits de première nécessité aux étudiants du Foyer universitaire malagasy (FUM) de Cachan en France, pour les aider symboliquement. La remise de ces dons s’est déroulée en présence de représentants des membres de l’association et ceux des étudiants. Fruit de cotisations des femmes de TEM, ces dons sont composés d’huiles, de riz et de pâtes alimentaires. 80 % des dons ont déjà été distribués. Les 20 % restants ont été confiés aux étudiants responsables, sous la supervision du directeur du foyer, qui se chargeront de les faire parvenir aux absents. Les niveaux d’étude des universitaires hébergés dans ce foyer varient de la première année au doctorat. Le directeur du FUM a souligné l’ambiance studieuse qui prévaut au sein de ce foyer. 90 % des étudiants réussissent aux examens dans les différentes filières. Regroupant des membres de la diaspora, l’association TEM s’investit quant à elle dans les domaines touchant le développement du pays et aide ceux qui les sollicitent dans le secteur socioculturel, économique, etc.


Les membres du bureau de ladite association ont ensuite participé à un débat organisé avec les étudiants du foyer. Plusieurs questions ont été soulevées de part et d’autre, portant sur la TEM, son origine, ses objectifs, son rôle. Des questions relatives au choix des étudiants sur leur devenir, leurs projets après les études, les raisons qui poussent un étudiant à choisir de rester en France plutôt que de rentrer au pays, ont été soulevées. A cette dernière question, plusieurs étudiants ont répondu en premier lieu l’insécurité qui règne à Madagascar, en second lieu la corruption qui ne donne aucune chance aux étudiants - même s’ils sont bardés de diplôme - d’accéder à un emploi quelconque, à défaut d’avoir des connaissances au bras long, bref de bénéficier de privilèges qui ne sont pas donnés au commun des mortels. La rétribution salariale à la hauteur des investissements réalisés par les parents pour les études a également été évoquée. D’autres questions portant sur l’attente des étudiants vis-à-vis de l’Etat et ce qu’ils étaient prêts à faire pour participer au développement du pays ont été soulevées. Les membres du TEM ont également présenté les programmes présidentiels en faveur des jeunes entrepreneurs.
Recueillis par L.A.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff