Publié dans Société

Epidémie de rougeole - Le nombre de cas diminue

Publié le vendredi, 19 avril 2019

Ces 4 dernières semaines, l’épidémie de rougeole régresse après les ripostes vaccinales successives effectuées. A la date du 11 avril 2019, le taux de couverture vaccinale de la campagne s’élève à 85, 72 % pour un taux de complétude de 77, 60 % des centres de santé de base (CSB). Depuis le début de la saison épidémique, au mois de septembre 2018 jusqu’au 7 avril dernier, le ministère de la Santé publique a recensé  124 514 cas  avec 693 décès notifiés dans les formations sanitaires, 567 décès communautaires dont 191 décès liés à la rougeole et 376 non qualifiés par les agents communautaires. En parallèle, la statistique a révélé 1 169 IgM positifs.

10 Districts dans 9 Régions notifient 33 % du total des cas rapportés au niveau national de ces 4 dernières semaines. Une intensification des interventions dans ces Districts permettra de réduire considérablement le nombre de cas rapportés au niveau national. Parmi ces 10 Districts, Antsirabe I a déjà bénéficié de la riposte vaccinale en janvier, tandis qu’Antsiranana I et Nosy Be l’ont reçue en février. Une analyse plus approfondie de la tendance de l’épidémie dans ces Régions s’avère nécessaire pour identifier les tranches d’âge affectées et les actions correctrices à mettre en œuvre.

Afin de lutter contre cette épidémie, le ministère de tutelle sollicite la vérification du statut vaccinal de tous les enfants de moins de 5 ans reçus en consultation, la vaccination ainsi que la déclaration de tout cas de décès lié à la rougeole, qu’il soit détecté dans une formation sanitaire ou en communauté. Un numéro vert 910 est toujours actif en cas de besoin d’information, d’alerte du personnel de santé ou tout phénomène de santé inhabituel.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff