Publié dans Société

Protection sociale des employés avec la CNaPS - Des temples FJKM de Maevatanàna en difficulté

Publié le lundi, 10 juin 2019

Pas de salaire pour les catéchistes. Ces employés d’église sont rémunérés selon la possibilité des chrétiens auprès d’un temple. C’est ce que des participants à l’atelier sur la protection sociale des employés d’Eglise, en fin mai dernier à Maevatanàna, ont avancé. Cette formation de quelques jours a vu la participation de 120 responsables d’églises protestantes FJKM, issus de 3 Districts, à savoir Tsaratanàna, Kandreo et Maevatanàna. Selon leurs témoignages, bon nombre de temples auprès de ce synode régional sont en difficulté, notamment en ce qui concerne le paiement des cotisations des employés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). « Ils n’arrivent pas à respecter leurs obligations en versant mensuellement les cotisations à la CNaPS.

Par contre, ils proposent de payer 100 000 à 200 000 ariary par an suivant leur production, vu qu’ils habitent dans la brousse », rapporte Joël Rakotoson, parmi les participants. « Le synode viendra en aide aux Eglises qui n’arrivent pas à respecter leurs obligations quant au versement des cotisations à la CNaPS », propose le pasteur Gilbert Rakotondramiarana, président synodal, face à cette situation nuisant à la protection sociale des employés d’Eglise. Ces cotisations versées deviennent, notons-le, les prestations offertes par la Caisse aux affiliés, à savoir les allocations familiales, les rentes en cas d’accidents de travail ou maladies professionnelles ainsi que la pension de retraite.

La tenue d’ateliers de formation sur la protection sociale des employés d’église concrétise la convention de partenariat entre la CNaPS et l’Eglise FJKM. Les objectifs étant d’améliorer la vie des employés de l’Eglise, prendre en main leur vie professionnelle, assurer le côté social de leurs familles et leur offrir une retraite sereine. A chaque session, les participants sont sensibilisés sur le Code de prévoyance sociale, l’importance de l’affiliation à la Caisse, les procédures à suivre dont la déclaration des employés, le versement des cotisations, etc.

Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff