Publié dans Société

Equipements médicaux et de laboratoires - L'IEMédical mise sur les produits de marque

Publié le dimanche, 23 juin 2019

Fondée officiellement en 2008. La société IEMédical se spécialise dans la fabrication et la distribution d'équipements médicaux et de laboratoires. Puisque le moins cher peut devenir très cher s'il n'est pas durable, le défi de ladite société de distribution étant de fournir des produits de marque, ayant obtenu des certifications. Elle se positionne toutefois comme la référence qualité-prix. « Percher sur le marché malagasy s'avère encore difficile, avec le pullulement des produits chinois. Les petits laboratoires préfèrent par exemple acheter ces produits moins chers, sans garantie, en se référant aux moyens de leurs clients et cibles.

Les réactifs de mauvaise qualité pourraient pourtant fausser les résultats des analyses et induire en erreur le traitement des patients concernés. Raison pour laquelle notre société mise sur les produits de marque, malgré un prix plus cher. La santé requiert plus d'exigence et de professionnalisme puisque nous parlons de la vie des gens », argue  Valéria Ralimalala, responsable marketing de ladite société localisée à Alarobia Amboniloha. Outre les produits certifiés, celle-ci assure également un service technique complet, dont une formation, une garantie, un service après-vente et un contrat d'entretien aux clients. Ces derniers se composent d'organismes internationaux, cliniques, cabinets dentaires et grands hôpitaux ou encore les laboratoires et particuliers.

« Cypress Diagnostics », nouveau partenaire

Présente dans 140 pays à travers le monde. La marque  « Cypress Diagnostics » se joint à l'IEMédical pour l'approvisionnement en équipements et consommables de laboratoire, y compris les réactifs. « Cette marque belge propose des réactifs fiables puisqu'un seul test suffit pour vérifier leur efficacité. Il n'est plus nécessaire de faire plusieurs tests pour la vérification et contre-vérification. Les laboratoires pourront ainsi en tirer profit, au lieu d'acheter un test de 500 ariary nécessitant plusieurs contre-vérifications, dont plus de dépenses », explique notre interlocutrice. L'officialisation de ce nouveau partenariat, faisant suite à la célébration du 10ème anniversaire de ladite société, s'est tenue le 18 juin dernier. Une séance de formation avec son équipe interne s'est tenue dans la matinée, suivie par une réunion d'information avec les laboratoires d'analyses, sous le thème « Les outils et solutions qui vous permettent de délivrer des résultats de diagnostics clairs et précis ». D'autres partenariats sont en cours de finalisation.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff