Publié dans Société

Palais d'Andafiavaratra - Désormais ouvert au grand public

Publié le jeudi, 04 juillet 2019

Une bonne nouvelle pour les Malagasy. Le Palais d'Andafiavaratra est désormais ouvert au grand public. Visitable du mardi au dimanche, sauf le lundi pour cause de nettoyage, ce lieu historique ouvre de nouveau ses portes après les organisations, améliorations et réhabilitations effectuées. En effet, l'ouverture officielle s'est tenue hier au Palais d'Andafiavaratra, en présence de la ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy, qui a été accompagnée pour l'occasion des élèves de l'EPP SLA Cours Ambavahadimitafo. Un choix qui est important pour cette responsable puisque selon elle, les enfants sont l'avenir de demain.

C'est donc un droit mais aussi un devoir pour les élèves de savoir leur propre histoire, mais surtout de connaître l'importance de la sauvegarde du patrimoine et de musée historique comme celui-ci. Le grand public peut donc venir visiter le site, avec un tarif de 500 ariary pour les Malagasy et 10 000 ariary pour les étrangers. Cependant, seules quelques pièces du musée restent accessibles au public puisque la réhabilitation n'est pas encore achevée. La grande salle ainsi que deux autres petites pièces peuvent être visitées…des salles contenant quelques collections sauvées des flammes lors de l'incendie du Rova Manjakamiadana, en 1995.

Sécurisation renforcée

A noter que le Palais d'Andafiavaratra dispose de 1400 collections. Des objets qui ne sont pas encore étalés en totalité à cause des organisations internes. Durant la cérémonie d'ouverture, la ministre a affirmé que la sécurisation du patrimoine national sera priorisée. D'ailleurs, une signature de partenariat entre le ministère de la Communication et de la Culture, en charge de la promotion et de la sauvegarde du patrimoine ainsi que celui de la Défense nationale a été réalisée dans le but de renforcer la sécurisation du Palais, ainsi que des autres sites culturels et patrimoniaux dans toute la Grande Ile. Les Forces de l'ordre seront donc présentes dans plusieurs sites notamment au Palais d'Andafiavaratra et au Rova d'Antananarivo pour assurer tout ce qui est de la sécurisation. A noter que le personnel du musée a reçu une formation afin de renforcer davantage la capacité des professionnels grâce à la méthodologie RE-ORG. Cette méthodologie a été développée par l'ICCROM et l'UNESCO en 2011 pour aider les musées à l'amélioration de la gestion de leurs collections en réserve et leurs utilisations tout en respectant les savoir-faire traditionnels, les connaissances locales et la diversité culturelle. Quoi qu'il en soit, la réouverture du Palais d'Andafiavaratra a une signification qui va au-delà d'une simple restauration d'un musée national. Il s'agit d'un moment pour les Malagasy de partager leur fierté

historique avec le reste du monde. Le Palais d'Andafiavaratra a été construit sur la suggestion du Premier ministre Rainilaiarivony du temps de la royauté malagasy vers la fin du 19e siècle. La cour de l'ancien palais, lequel a été également incendié en 1977, et par la suite réhabilité, permet en outre d'avoir une vue panoramique sur la partie en basse altitude d'Antananarivo et sur un horizon d'environ une cinquantaine de kilomètres aux alentours.   

T.A.

Fil infos

  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…
  • Sénat - Des dons pour le personnel de santé et les patients
  • Vaccins anti-Covid - Que cela soit facultatif et non obligatoire !
  • Haute Cour constitutionnelle - Florent Rakotoarisoa élu président à l’unanimité
  • Exploitation de béryl à Amparafaravola - Suspendue depuis mercredi
Pub droite 1

Editorial

  • « Rends à César… ! »
    « Rends à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! » En retour à une question « Maitre, doit-on payer des impôts et des taxes à César ? » On ne s’attendait guère à ce que le maître Jésus allait répondre ainsi. Une douche froide ! Les Juifs, étant sujets de l’empire romain, croulaient au même titre que les autres sous le poids des impôts et des taxes divers exorbitants que le tyran de Rome prélevait. Ainsi, ils espéraient avoir à travers la réponse de Jésusun signe de compassion ou plutôt une incitation à la désobéissance à l’autorité de l’empereur. Négatif, il faut rendre à César ce qu’on lui doit !Au-delà du débat inédit du dimanche (2 mai 2021), force est de reconnaitre que les tenants du régime se sont pliés en quatre et cela pour le besoin de la transparence, de…

A bout portant

AutoDiff