Publié dans Société

Concours du film court « Une minute et huit secondes » - La corruption au niveau des services fonciers et sanitaires dénoncée

Publié le vendredi, 12 juillet 2019

Une bonne interpellation et conscientisation. Dans le cadre du concours du film court anti-corruption « Une minute et huit secondes », le contenu de la production d’un jeune membre du Réseau d’Honnêteté et d’Intégrité (RHI), issu de l’Institut supérieur des polytechniciens novateurs de Madagascar (INSPNMAD) à Mahajanga, et mettant en exergue la corruption dans des services fonciers et sanitaires, a été déterminant. En suivant la notation des membres du jury, constituée par des grilles et critères prédéfinis et des votes sur la page Facebook du Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO), ce scenario a remporté le premier prix du dudit concours. Selon Rakotovoavy Fanantenana, chef de division « éducation et prévention » auprès du BIANCO Antananarivo, le contenu se résume à l’histoire d’une femme étant victime de corruption et qui a perdu la vie « Un individu s’est emparé d’un terrain appartenant à un particulier en recourant à la corruption. Il n’a pas hésité à renvoyer la propriétaire de son propre domaine, tout en sachant les procédures à suivre. Suite à une crise cardiaque, cette dernière a été admise d’urgence à l’hôpital. Pire encore, tout y est question d’argent avec une situation encore plus désespérante. Les personnels médicaux oublient les principes moraux au détriment de l’appât de gains et ne se préoccupent pas des personnes nécessiteuses. Au final, l’indifférence de ces personnes vénales lui a coûté la vie », raconte-t-il.


En outre, le membre
du RHI de Mahazegny, Fianarantsoa a décroché la deuxième place et le candidat du Lycée Mixte ZAFY Albert a été classé troisième. Pour cette grande première dans le mouvement RHI, plus de 350 jeunes répartis dans tout  Madagascar ont pu être mobilisés à participer à ce concours. En tout, 57 œuvres issues de plus de 50 personnes membres de cette plateforme d’éducation et d’échange, créée au niveau des établissements scolaires pour inculquer aux jeunes les valeurs morales, ont été reçues.  La cérémonie de remise de lots à ce premier concours de film court, initié par le volet Education-Prévention du BIANCO au profit des jeunes membres du RHI dans toute l’île, s’est tenue hier au siège du BIANCO à Ambohibao.  Dans son discours, Marie Dimond, représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), a souligné les avancées significatives enregistrées à Madagascar, entre autres la mise en place du Pôle anti-corruption d’Antananarivo et bientôt celui de Mahajanga, l’adoption de l’ordonnance présidentielle sur le recouvrement des avoirs et sa validation par la Haute Cour constitutionnelle. Le PNUD réaffirme, de son côté, son engagement envers les entités concernées, notamment le Comité pour la sauvegarde de l’intégrité (CSI), le Pôle anti-corruption (PAC), le Service de renseignement financier (SAMIFIN), le ministère de la Justice et bientôt l’agence de recouvrement des avoirs.
K.R.

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff