Publié dans Société

Partenariat public-privé - « City Art » s'ouvre aux artistes et acteurs culturels

Publié le mardi, 13 août 2019

Implanté à « La City Ivandry ». Un espace dédié à l'art et à la culture baptisé « City Art » vient d'ouvrir ses portes au sein de ce centre commercial très fréquenté. Son ouverture résulte du partenariat public-privé, plus précisément entre le ministère de la Communication et de la Culture (MCC) et la Société IDF du groupe SMTP. Il s'agit d'un lieu de rencontre entre les acteurs d'art et de la culture avec les consommateurs potentiels. D'ailleurs, l'espace peut accueillir divers évènements artistiques et culturels, dont la musique, la danse, le théâtre, la mode et le stylisme, les jeux vidéos, l'exposition des œuvres de peinture et sculpture, etc.

« Les Malagasy sont talentueux mais ils n'ont pas bénéficié d'espace pour exposer leurs œuvres et savoir-faire, et cela à cause de la négligence du ministère. Notre défi étant à la fois de promouvoir et de valoriser ce domaine, en jouant le rôle de facilitateur et de promoteur. Pour « City Art », l'Office national des arts et de la culture (OFNAC) se charge de la coordination du programme d'utilisation de l'espace », fait part Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, ministre de tutelle. C'était lors du l'ouverture de l'espace, hier à Ivandry.

Entrée gratuite

Les artistes et acteurs de la culture désirant utiliser la « City Art » peuvent le faire, en adressant une demande et en se fiant à l'organisation de l'OFNAC. L'entrée sera gratuite pour le public, d'autant plus que l'espace ambitionne de promouvoir les produits de l'art et de la culture. Toutefois, un pourcentage des profits et du prix de vente des œuvres ou des évènements organisés gratuitement sur cet espace sera versé dans le fonds pour la culture. C'est aussi le cas pour les autres espaces ouverts suite au 3P. Le fonds pour la culture sert, notons-le, à soutenir les projets d'art et de la culture, à l'exemple de la construction ou de la rénovation d'infrastructures.

Une exposition des œuvres des artistes membres de « Tanana Arts Gallery » marque l'ouverture de « City Art ». Une trentaine d'œuvres de peinture y sont exposées depuis hier jusqu'au 27 août prochain. Hobinjatovo Henintsoa fait partie des peintres dont les tableaux y sont érigés. « Les artistes, dont les peintres, font souvent face à un problème d'accès à de tels espaces. Je loue cette initiative du ministère de tutelle et de ses partenaires en nous dédiant ce lieu », s'exprime l'artiste. L'appui du MCC vise à ce que les artistes puissent vivre de leurs arts et de leur passion.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison
  • Fête du trône du Maroc - Les félicitations du Président malagasy au roi Mohammed VI
  • Crise sanitaire - Des aides sociales pour 200 000 foyers nécessiteux de Tanà
  • Directeur général de l'IMRA - Le CVO a subi le test de toxicité

La Une

Editorial

  • Exit, le drapeau blanc !
    Le pays est en guerre ! En plein cinquième mois de bataille, à la dixième quinzaine de confinement, on entre dans une phase de guerre d’usure. Les prévisions de l’OMS ne rassurent guère. La pandémie risquerait de perdurer ! Mais, pas question de jeter l’éponge ! Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry, en sa qualité de chef de guerre, a été clair et net au Palais des Sports à Mahamasina, lors de l’inauguration du nouveau Centre de traitement de la Covid (CTC), quand il a déclaré que « Nous ne hisserons jamais le drapeau blanc ». Il est vrai que le pays fait face à un ennemi invisible et redoutable mais il écarte l’option ou l’hypothèse de courber l’échine ! Et partout dans ses déplacements, Rajoelina ne manque pas d’encourager les « soldats ». Le personnel soignant, la population des Régions contaminées et les responsables étatiques à tous les niveaux…

A bout portant

AutoDiff