Publié dans Société

Education scientifique - Meilleurs résultats avec la médiathèque numérique

Publié le vendredi, 23 août 2019

100 établissements membres. Le programme EDUCMAD, focalisé sur le soutien à l'enseignement scientifique, met à la disposition de ces établissements des ressources éducatives numériques (REN) et des équipements informatiques. 25 000 collégiens et plus de 55700 lycéens en classe de seconde, première et terminale ont accès à la médiathèque numérique dudit programme, priorisant les matières scientifiques à savoir les Mathématiques, la Physique-chimie et les Sciences de la vie et de la terre (SVT).

« En 15 années de mise en œuvre de l'EDUCMAD, le taux de réussite auprès des établissements membres s'est nettement amélioré, soit 22 % de plus au Baccalauréat grâce à la médiathèque numérique. De plus, les élèves en classe de seconde auprès de certains établissements optent directement pour les séries scientifiques en passant en première. C'est le cas pour le SFX Fianarantsoa et le collège Saint-Joseph d'Ambalavao, lesquels n'enregistrent plus de classes de 1ère Littéraire, ces dernières années », résume Carine Roditis, responsable dudit programme. D'un autre côté, davantage de filles optent actuellement pour les séries scientifiques, bien que leur effectif ne soit pas encore égal à celui des garçons. Bref, les activités entreprises semblent porter leurs fruits.

Treize Régions d'intervention

Les ressources éducatives numériques sont en ce moment accessibles sur environ 1 300 ordinateurs. Elles se composent de cours, animations, expériences et travaux pratiques ainsi que des exercices, sujets et corrigés. A cela s'ajoutent les 5 000 documents pédagogiques, sans oublier les 1 500 enseignants formés chaque année depuis le début du projet. EDUCMAD intervient dans 13 Régions, notamment à Analamanga, Vakinankaratra, Itasy, Bongolava, Haute-Matsiatra, Amoron'i Mania, Diana, Alaotra-Mangoro, Boeny, Atsinanana, Sava, Analanjirofo, Vatovavy-Fitovinany. En 2018, 7 établissements ayant accès à l'électricité et 3 autres issus de zones enclavées  ont été intégrés dans le programme.

Parmi les perspectives, EDUCMAD et son partenaire « Jiro Gasy » vont installer des ordinateurs solaires auprès de 4 établissements, à savoir le Lycée de Belo-sur-Tsiribihina, celui de Sainte-Marie, celui de Firavahana et le Centre de formation professionnelle d'Amparafaravola. La formation des enseignants va également se poursuivre, notamment avec le Groupe des éducateurs sans frontières. Jusqu'en 2021, ce dernier va contribuer, deux fois par an, au renforcement de capacité des enseignants sur la pédagogie active et l'orientation sur les TICE (Technologies de l'Information et de la Communication au service de l'Education).

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff