Publié dans Société

Série d’accidents meurtriers à Ankazobe - Deux morts et 17 blessés enregistrés

Publié le jeudi, 29 août 2019

A nouveau, la localité d’Ankazobe a été le théâtre d’une série d’accidents meurtriers, tous survenus dans la seule nuit du mercredi. Deux personnes dont un enfant en bas-âge, ont perdu la vie au cours de ces drames et 17 autres sont grièvement blessées. A commencer justement par ce dernier fait survenu vers 23h à Fihaonana dans le même District. Un minicar Mercedes-Benz 508 d’une coopérative de transport assurant la liaison entre Mahajanga et la Capitale y a fait une embardée, provoquant ainsi la mort de cet enfant et les graves blessures sur 17 autres passagers du véhicule. Selon des témoins, l’accident s’est produit juste à un moment où le chauffeur du car a voulu dépasser un camion semi-remorque. Malheureusement, la manœuvre du conducteur a échoué au dernier moment. Une voiture a surgi en face de lui. Face à cette situation imprévue, le conducteur, ne sachant plus quoi faire, a complètement perdu le contrôle de son bus. Le véhicule  a fait aussitôt une embardée à la suite d’une série de coups de volant impromptus. Une partie des victimes a été évacuée à l’hôpital de Bejofo à Mahitsy tandis qu’une autre le fut à l’hôpital d’Ampefiloha, dans la Capitale. Puisqu’il y eut mort d’homme, le chauffeur du car devrait être placé en garde à vue, situation qui préludera donc à son prochain déferrement. Mais il devra, lui aussi, être soigné car figurant dans la liste des victimes. « Une fois qu’il sera rétabli, il devra être soumis à une enquête », a assuré le commandant de Brigade de gendarmerie locale.


La mort d’un motocycliste à la suite d’une collision a été le deuxième accident qui s’est produit sur cet axe de la RN4, précisément à Andranovelona. Deux motos dont l’une venant du nord et l’autre en provenance de la Capitale s’y étaient télescopées dans un brutal face-à-face, causant la mort du pilote de cette dernière.  Puisque la date de l’arrivée du Pape François au pays approche, la Brigade de gendarmerie locale aura du pain sur la planche en matière de contrôle de la circulation. Bien que la Police de la route soit momentanément suspendue, cela n’empêchera pas la Gendarmerie de veiller ou de verbaliser les usagers qui se montreront les plus récalcitrants dans l’observation de la loi régissant la circulation. Enfin, l’action des gendarmes visera aussi d’éviter à ce que des drames susceptibles de sacrifier de nombreuses vies, comme cela s’est passé en 2017.
Franck R.

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff