Publié dans Société

Propagation de fausses nouvelles - Deux des accusés condamnés à 10 millions d’ariary d’amende

Publié le jeudi, 19 septembre 2019

Après quelques jours de suspense total, la Justice a finalement prononcé sa sentence à la salle no 1 du Tribunal d’Anosy, hier. La directrice de publication d’un quotidien local et l’administrateur d’un compte sur facebook, tous deux accusés de diffamation et de diffusion de fausses nouvelles à propos du motif du survol du stade de Mahamasina par un hélicoptère de l’Armée,  quelques jours avant l’arrivée du Pape François, doivent s’acquitter chacun d’une amende de 10 millions d’ariary, et d’un franc symbolique à titre de dommage envers l’Armée malagasy.

Selon la Justice, il s’agit de décision correctionnelle correspondant à la loi sur la cybercriminalité. Bien entendu, les reporters l’ont accueilli de façon plutôt mitigée. Du coup, leurs avocats ont réagi vigoureusement. Ils ont annoncé leur décision de faire appel contre le jugement émis par le Tribunal, ne cachant pas qu’il est déplacé. Par ailleurs, la Justice a tranché pour une cessation des poursuites à l’encontre de leur co-accusé, le troisième, qui est employé de la Commune urbaine d’Antananarivo. Par contre, une autre employée de la CUA a été relaxée au bénéfice du doute. A la lumière de cette situation, il est clair que l’affaire ne se terminera pas de sitôt.

Le message du président de l’OJM, Gérard Rakotonirina, à tous les professionnels du métier, était sans équivoque. « Il faut que nous respectons toujours l’éthique et la déontologie car les autres ne nous ménageront jamais. De même, il faut respecter la loi en vigueur mais aussi   se respecter mutuellement. Car le fait pour un journaliste d’être  précautionneux, n’écartera pas le risque de tomber dans le piège », a-t-il épilogué avant de préciser hier « qu’en principe, il appartiendrait aux employeurs de ces condamnés de payer l’amende ».

Franck Roland

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff