Publié dans Société

Soavimasoandro - Une petite fille de 9 ans kidnappée

Publié le mardi, 12 novembre 2019

Vers 11h du matin lundi, une écolière prénommée Tania (9 ans), avait été enlevée à sa sortie des classes. Les faits se sont déroulés à 200 mètres à peine de son domicile, dans le quartier d’Avarabohitra à Soavimasoandro. La victime porte une c h e m i s e   b e i g e ,   une r o b e   m a r r o n ,  et un  c o m p e n sé   f u s h i a .   D’après une information, l’enlèvement se déroulait presque  sous les yeux d’autres fillettes, les amies de la victime. A l’index, trois adultes, des femmes et dont l’une a porté un enfant sur les bras et qui ont croisé le chemin aux écolières. Les amies de Tania ont déclaré avoir vu ces femmes l’emmener avec elles vers une destination inconnue

 

Hier, il n’y avait toujours aucun indice susceptible d’identifier au moins les ravisseuses. De même, ces dernières semblent ne pas vouloir s’empresser à se manifester, ni à déclarer quoi que ce soit encore. Ce qui fait que les parents de la petite, qui sont désemparés n’auraient toujours pas reçu aucune demande de rançon, ni une quelconque menace de la part des kidnappeurs.

Pour revenir brièvement dans les faits, la petite Tania et ses camarades ont quitté l’école aux environs de 11h, lundi. Normalement, elle aurait rejoint son foyer aux environs de midi. C’était sur le chemin qui devait la conduire chez elle que Tania et ses amies ont rencontré les trois inconnues. C’était à partir de ce moment là que le floue persiste dans les versions des autres fillettes. Selon une source d’information, l’une des inconnues aurait abordé Tania. Et on ignore ce que l’adulte a pu dire à l’enfant car cette dernière, d’après toujours ses amies, leur aurait dit qu’elle va les quitter car elle ira avec sa mère !   Depuis, personne n’a plus revu Tania.

Vers 13h, ses proches ont commencé à s’inquiéter en ne la voyant toujours pas rentrer. Ses parents ont pensé que, comme aux habitudes de Tania, cette dernière aurait pu se rendre chez l’une de ses copines. Or, après l’avoir cherchée chez des personnes de la connaissance de la petite, celle-ci n’y était nulle part. Idem à l’école où les responsables nient l’avoir vue depuis l’heure de sortie des classes.

Franck R.

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff