Publié dans Société

Incendie d’Ankaramalaza - L’Etat au chevet des sinistrés

Publié le dimanche, 24 novembre 2019

Une délégation gouvernementale dirigée par le PM Ntsay Chrisitian s’est déplacée à Ankaramalaza samedi dernier, soit au lendemain de l’incendie ayant ravagé 125 maisons, occasionnant un millier de sans-abri et faisant un blessé. La délégation a apporté une aide urgente aux victimes de l’incendie de la part de l’Etat malagasy. Il s’agit entre autres d’une tonne de riz, 500 kg de légumineuses et 1 000 tôles. Cependant, d’autres lots offerts par le Bureau national de Gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), arriveront d’ici peu dans cette ville sinistrée.

 

L’incendie géant qui a donc frappé vendredi après-midi Ankaramalaza, District de Manakara, a par ailleurs épargné le haut-lieu du culte et de pèlerinage, le fameux « Toby ». Des enfants d’un foyer  qui s’amusaient avec le feu, sont pointés du doigt comme à l’origine de ce sinistre d’une ampleur sans précédent. Une information que la Gendarmerie n’a encore jusque-là confirmée, ni infirmée. Lorsque cet incendie a éclaté, une bonbonne de gaz a explosé sous l’effet de la chaleur et de la forte vapeur, expliquant ainsi la gravité et l’étendue des dégâts. Faute d’un service de pompiers, les villageois n’ont pas réussi, eux-seuls, à venir à bout des flammes. Le fait que la plupart des maisonnettes soit constituée de matériaux de fortune, a également accéléré la propagation des flammes.

Malgré le fait que ces mineurs soient donc provisoirement mis en cause, la Gendarmerie poursuit encore l’enquête et tente d’élucider l’origine du sinistre. La plupart des villageois n’étaient pas encore sur place lorsque le feu a démarré. Ce sinistre a montré une fois de plus que les Districts ou autres Communes d’assez importante envergure, doivent être désormais dotés au moins d’un service de sapeurs-pompiers. Car de sources concordantes, les dégâts auraient pu être limités s’il y avait la présence des soldats du feu dans une telle localité aussi importante, étant un haut-lieu cultuel.

Franck R.

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff