Publié dans Société

Télévision nationale - Des dinosaures accusés de comploteurs !

Publié le dimanche, 12 janvier 2020

Deux employés de la Télévision nationale (TVM) sont accusés sur les réseaux sociaux et la presse en ligne de comploteurs. Ils seraient derrière la manifestation prévue se dérouler aujourd’hui au siège de la TVM où se tiendra  ce jour le staff meeting hebdomadaire du ministère de la Communication  et de la Culture.  Le choix de se manifester aujourd’hui est ainsi loin d’être fortuit.

Ces journalistes dinosaures incitent les employés à manifester contre la décision du ministère de ne plus renouveler le contrat de certains employés de courte durée (ECD) au sein du département. Or, ce non renouvellement décidé par le MCC à l’endroit de 52 ECD, non seulement de l’ORTM mais également dans d’autres directions, respecte strictement la loi en vigueur. Il faut savoir en effet que le renouvellement n’est en aucun cas un droit acquis. D’ailleurs en signant leur contrat, les ECD savaient pertinemment qu’ils sont des agents liés  à un contrat à durée déterminée. A chaque début d’année, les deux parties renouvellent leur contrat mais l’employeur a la faculté de ne plus le renouveler pour diverses raisons. Il se pourrait par exemple que l’employeur n’ait plus besoin du service de l’ECD ou que celui-ci ne remplisse plus les conditions nécessaires au bon déroulement du travail ou que sa compétence soit sujette à discussion. Pour le cas du MCC, et certainement des autres ministères qui mettent fin au contrat des ECD, une évaluation de chaque agent a été effectuée avant de prendre la décision de ne plus renouveler le contrat.

Des sources d’informations avancent que les dirigeants successifs à la tête de ce département ministériel y plaçaient leurs connaissances ou proches dans des directions en leur offrant ce statut d’ECD. Il n’est pas étonnant qu’aujourd’hui, les responsables constatent un sureffectif des agents et suite aux directives du Président de la République et du Premier ministre, chaque ministère a l’obligation de dégraisser le nombre des ECD.
La rédaction

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff