Sport

« Faire du sport et de la jeunesse une fierté nationale », est l’un des piliers des 13 Velirano de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) de l’Etat Malagasy. Le phénomène Barea figure déjà comme l’une des premières étapes du Vina numéro 13. Le Gouvernement malagasy par le biais du ministère de la Jeunesse et des Sports dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala n’est pas à écarter dans cette apothéose. Ce dernier a fait pour que les Barea disposent de tous les moyens possibles que ce soit financièrement ou matériellement et ce, depuis les préparations de l’équipe jusqu’à la fin de…
Même la plus belle chose à une fin. Et comme l'aventure des Barea à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2019 en est une, elle s'est pourtant achevée en quart de finale. Les 120 minutes en huitième de finale contre la RD Congo ont impacté physiquement les Barea face à la Tunisie. Ils se sont finalement avoués vaincus sur un score un peu sévère, disons-le, 3-0. Des réalisations tunisiennes acquises à la 51e, 60e et 91e minute suite à des erreurs dues certainement à la fatigue entraînant dès fois des relâchements payés chers au final. C'est le cas notamment du…
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Roberto Tinoka Raharoarilala est un grand sportif. Il sait pertinemment que le football, surtout quand il s’agit de la Coupe d’Afrique des Nations, est une affaire sérieuse. La qualification historique des Barea de Madagascar en quarts de finale de cette compétition, pour leur première participation historique ne vient pas du hasard. Derrière ce succès, il y a le travail de toute une équipe ultraperformante malgré le peu de moyens qui se trouvent entre ses mains. Les Barea ont abordé, dimanche dernier, leur match avec un esprit combatif contre le RD Congo. C’est…
Tous ensemble avec les Barea. Une fois de plus, la foi de tout un peuple autour de son équipe s'est avérée payante. Ajouter à cela, la solidarité, les sacrifices et les talents des joueurs, tous les ingrédients sont là pour inscrire en toutes lettres sur le front de tout un chacun, le mot victoire. Un succès de plus des Barea hier en huitièmes de finale qui les qualifie en quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations et ce pour leur première participation.
Encore une victoire. C’est le cri de cœur que les millions de malagasy éparpillés dans le monde entier lancent à leur sélection nationale à la veille du match, ô combien capital, du second tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019. C’est effectivement demain à 19 h, heures de Madagascar, que les Barea disputeront pour la première fois de leur histoire une rencontre à élimination directe dans une phase finale de la CAN dont c’est également leur première participation. Une belle performance que seules quelques nations, trois au plus, ont pu réaliser dans cette épreuve phare de la Confédération…
L’euphorie de la qualification des Barea au second tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) estompée, les regards se tournent vers les acteurs de cette prouesse. Ahmad, le président actuel de la Confédération Africaine de Football (CAF) demeure un des précurseurs de cette première participation de Madagascar à la phase finale de la CAN. Une fois élu, à la tête de l’instance suprême du ballon rond africain, il a effectué un profond changement quant au nombre des participants en le passant de 16 à 24 équipes. Et ce dans le but d’élargir et de donner plus d’ampleur à la…
Les directeurs au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports et les 22 directeurs régionaux suivent une formation de deux jours à l'Académie nationale des sports (ANS) Ampefiloha. La session de formation est axée sur plusieurs volets notamment sur l'administration générale, la planification et suivi de l'évaluation de la Politique Générale de l'Etat (PGE), secteur jeunesse et sports.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff