Publié dans Sport

Football - Orange Pro League

Publié le lundi, 03 août 2020

L'association des Clubs de Football Elite de Madagascar (CEFM) a interpellé la Fédération Malagasy de football via une lettre officielle ce lundi. La CEFM demande une rencontre avec les responsables de la Fédération afin de trouver une issue favorable pour la suite de la compétition. « Nous souhaitons l’organisation d’une réunion pour aborder ensemble deux sujets importants : la fin de la saison 2019-2020 avec une décision commune sur la suite à donner à notre compétition inachevée et la future saison 2020-2021 », mentionne cette lettre.  

 

La CFEM est consciente que la reprise semble de plus en plus difficile : « Le 4 juillet, nous avons discuté sous quelle forme le championnat pourrait redémarrer… Cependant, compte tenu de l’ampleur que la pandémie a pris ces dernières semaines, la possibilité d’une reprise a, malheureusement, diminué », indique-t-elle Pour rappel, le championnat est interrompu depuis le 21 mars, date à laquelle devait se jouer la seizième journée. Notons également que la CAF a déjà imposé une date butoir prévue fin août pour proposer les noms des équipes représentantes de chaque pays dans les compétitions continentales coupe et ligue des champions. Par ailleurs, la CAF n’a encore rien annoncé d’officiel.

 Dans le cas où l’instance continentale du football camperait sur ses décisions en ce qui concerne ces dates, la CEFM et la FMF devraient désigner un représentant ou pas en ligue des champions.  « Même si c’est le cas, une réunion d’urgence devrait être convoquée avec tous les clubs pour décider sur le sort de Madagascar, concernant quel club va représenter le pays dans cette compétition continentale. Ou le Pro League devrait déclarer une année blanche et ne pas envoyer un représentant à la ligue des champions de la CAF. Car, cela nécessite une préparation pour le club qui représenterait le pays », explique, Mirado Rakotoharimalala, le secrétaire général de Orange Pro League.

Au classement provisoire, la CNaPS Sport Itasy mène avec 33 points devant COSFA 31points et Ajesaia 30 points. Fosa Juniors arrive à la 4ème place avec 30 points mais il manque encore la 16e journée pour les Majungais. Orange Pro League a déjà prévu la suite de la compétition avec une nouvelle formule, le top8 du championnat à savoir CNaPS sport, COSFA, Ajesaia, Fosa Juniors, Elgeco Plus, As Adema, As Jet Mada et 3FB Toliara. Pour le play-off, soit les quarts de finale programmés par tirage au sort, ou selon le classement des équipes.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff