Publié dans Sport

Eliminatoires CAN 2022-Madagascar-Côte d’Ivoire - Les doutes levés sur le problème de transport

Publié le mardi, 27 octobre 2020

Les réserves qui avaient été émises par la Fédération ivoirienne de football (FIF), quant aux conditions d’organisation de la rencontre Madagascar-Côte d’Ivoire match retour de la quatrième journée comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ont été levées. Les doutes sont désormais définitivement palliés sur la rencontre retour entre Madagascar et la Côte d’Ivoire comptant pour le match retour des deux équipes. Après le match aller qui se jouera à Abidjan, le 14 novembre, les Eléphants se déplaceront à Madagascar pour affronter les Barea. 

« A la suite du courrier de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à la CAF, les choses sont rentrées dans l’ordre. Madagascar a pris toutes les dispositions pour que les Eléphants se déplacent dans les meilleures conditions possibles sur le site de la rencontre. Le match est prévu au stade Barikadimy,Toamasina », selon le site Matfraternité.

Selon le directeur exécutif de la FIF, Sam Etiassé, après le match retour, les Eléphants embarqueront pour Antananarivo, d’où ils seront transportés par un vol spécial à Toamasina. 

« C’est la même chose qui se fait quand on doit recevoir des équipes à Bouaké », a rassuré le directeur exécutif de la FIF.

Un itinéraire plus allégé que celui que proposaient, au départ, les Barea et où les Eléphants devaient faire plusieurs escales avant de rejoindre le lieu de la rencontre. Toujours selon le dirigeant ivoirien, la reconnaissance du site et les réservations se feront trois jours avant le déplacement des Eléphants.

Si Madagascar a réglé la question du stade avec l’homologation de celui de Barikadimy pour la quatrième journée du groupe K, le transport est aussi réglé car un avion spécial sera affrété à la disposition des deux équipes nationales.

Un arbitre tunisien officiera le match

Un duel de feu entre les deux grands favoris de ce groupe. On connait l’arbitre qui dirigera le match Côte d’Ivoire – Madagascar comptant pour la 3ème journée des éliminatoires de la CAN. Il s’agit d’Haythem Guirat. Le sifflet tunisien a été désigné par la Confédération africaine de football pour officier cette première opposition entre les Eléphants et les Barea. Guirat sera assisté par trois de ses compatriotes, notamment Aymen Ismaïl, Khalil Hassani et Naïm Hosni. Le commissaire au match sera un Centrafricain, Sebalet Hilaire. Haythem Guirat était présent à la CAN 2019 en Egypte. Une compétition au cours de laquelle il a dirigé un seul match, celui qui a opposé justement Madagascar au Burundi.

Rappelons qu’après deux journées, Madagascar est leader du groupe K, avec six points. Les Eléphants occupent la 3e place avec 3 points.

En effet, les Barea sont en tête du groupe K après leurs victoires face à l’Ethiopie (1-0) et face au Niger (6-2). Quant à la Côte d’Ivoire, elle se trouve en troisième position derrière l’Ethiopie qui l’a surprise 2-1 lors de la deuxième journée. Les deux équipes ont 3 points chacune. 

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff