Publié dans Sport

Courses « Lomay » - Ambatondrazaka est déjà à sa deuxième édition

Publié le mardi, 04 octobre 2022

Tout porte à croire que les Malagasy de l’année 2020, entendent, d’ une part, authentifier et renforcer leur unité et d’autre part, se faire un nom dans  le concert des Nations, à travers leurs  athlètes … Et le mouvement « Lomay », s’inscrit, vraisemblablement, sans que ses initiateurs s’en rendent compte, dans un élan qui se font dans ce sens.

 

Le mouvement sportif « Lomay » - le mot associe l’idée de « course » et  la nécessité de se hâter et de se précipiter – a vu le jour à Ambovombe-Androy,   dont le couple Compaore Moussa et Marie Madeleine  Andriantahianjanahary, en est l’initiateur. Ce couple travaille de concert avec ABDE ( Association pour le bien-être de l’Enfance International) et y organise des courses sur 800 mètres, 3km, 5km, 20km et 21km aux amateurs de course de vitesse âgés de plus de 12ans dont les vainqueurs se sont vu récompensés. « L’ambiance a été telle que même un « Daholo niova fo »- bandit repenti – n’a pu s’empêcher de s’impliquer dans les compétitions ! », rapporte Mme Madeleine. Ce fut le 26 septembre 2015. Et Ambovombe a vu d’autres éditions dans ses rues par la suite.

Appelé à vivre, par la suite, à Ambatondrazaka, le couple Compaore Moussa-Madeleine Andriantahianjanahary « recommence… ». La première édition a eu lieu le 18 décembre 2021. Et la deuxième, le 24 septembre dernier, ayant vu courir sur l’asphalte des rues de la Cité de Dame Razaka, des célébrités de la discipline Athlétisme de la Cosfa, de la Cospn, de  Fanalamanga, d’Itasy, d’Antsirabe… Ils s’appellent respectivement Fulgence du Crown d’Antsirabe, Mampitsaotsa de Mahajanga, Mamy de la COSPN d’Antananarivo… 

« Nous nous contentons – entendre par ce « Nous » le « couple » et  l’ABDE -  d’ouvrir la voie et nous allons continuer »,  nous chuchote à l’oreille, Compaore Moussa. «  Aux autorités, aux institutions…BOA, BNI d’emboiter le pas ».                                               

Nandrasana                                                                         

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff