Publié dans Sport

Comité olympique - Siteny réélu pour un quatrième mandat

Publié le mardi, 22 janvier 2019

Après une campagne sans suspens, le président sortant du comité olympique malagasy Siteny Randrianasoloniaiko est réélu à sa propre succession pour un quatrième mandat qui le maintiendra à la tête du comité olympique national jusqu’en 2023.

Selon les résultats annoncés par la commission électorale après le dépouillement du vote, Siteny Randrianasoloniaiko a remporté l’élection qui s’est tenue à l’hôtel Eden Palm Tanambao Toliara. Etant le seul candidat, il a été voté par acclamation à 25 voix par les 25 fédérations présentes à l’élection. 29 fédérations membres du comité directeur étaient prévues prendre part au vote mais quatre disciplines étaient absentes et toutes excusées d’après la commission électorale. Il s’agit de la discipline pétanque, équestre, paralympique et le football.

Cinq nouvelles fédérations ont participé au vote durant l’élection à savoir le pentathlon dirigé par son président Maminirina Emile Andrianantenaina, le bodybuilding présidé par Vernier Georgi, le tir à l’arc avec Luc Findrana comme président ,la gymnastique menée par Mamy Blandin Ravelonandro dit Mamy Gotso et l’escrime sous l’égide de Mickael Rakotondramanana.

Pour le nouveau staff du comité olympique malagasy, la priorité des priorités est de se focaliser sur la qualification des Jeux olympiques de 2020 pour les disciplines porteuses d’espoir et de médaille telles que les Jeux olympiques de la Jeunesse et les Jeux des îles de l’Océan indien. « J’honorerai la confiance de ces fédérations qui m’ont accordé un quatrième mandat. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le développement du sport olympique malagasy. Une solide collaboration devrait avoir lieu entre le MJS et le COM pour assurer le bon développement du sport à Madagascar. D’ailleurs, une mise en place des infrastructures sportives de haut niveau dans toutes les régions est prévue dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. », relate Siteny Randrianasoloniaiko.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • Liaisons dangereuses !
    Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits. Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec…

A bout portant

AutoDiff