Publié dans Sport

Golf - Océan Indien - Madagascar veut intégrer le circuit international

Publié le dimanche, 10 mars 2019

L’ile Maurice s’est imposée comme la meilleure destination golfique de l’océan Indien.  Les Seychelles viennent après. Madagascar veut intégrer ce circuit de l’océan Indien qui est l’équivalent d’un circuit international standard. Un projet qui a déjà été animé depuis 2 ans.  Le golf allie passion, sport, jeu, business et tourisme. D’ailleurs c’est l’objectif que la fédération malagasy de golf malagasy veut mettre en place. Concilier le golf et le tourisme est la devise de la Fédération malagasy de golf (FM Golf).   Une journée découverte intitulée «  Golf et développement » a été organisée ce dimanche dans l’académie de golf « Galaxy Golf Andraharo ». L’évènement a été honoré par le ministre du Tourisme malagasy, Christian Ramarolahy qui est aussi un grand golfeur et le ministre de la Jeunesse et des Sports Tinoka Roberto. Dans son allocution, le ministre du Tourisme a promis d’aider la fédération pour que le golf puisse vraiment contribuer au développement du tourisme. « Trois terrains seront mis en concession durant les 5 années à venir pour les transformer en terrain de golf. Et je pèserai tout mon poids pour que Madagascar puisse organiser ce tournoi. Et je ferai aussi tout le nécessaire pour que la subvention du golf auprès du MJS soit acquise », promet- il. Il s’agit ici du tournoi Senior Tour européen qui se déroule à Maurice tous les mois de décembre et aux Seychelles tous les mois de février.


Grâce à son dynamisme touristique, la filière golf a, dans son périmètre le plus étendu, un impact considérable sur les secteurs variés des loisirs et de l'hôtellerie-restauration. « La région est une étape qu’on ne doit pas ignorer. Actuellement, l’évènement tel que le Senior Tour européen est une grande fenêtre visuelle pour parler de notre Grande île.  Le régime actuel affiche sa volonté de développer le pays. Et je suis sûr ce que cet évènement sera un levier de développement. J’espère vivement de mettre Madagascar dès cette année dans ce circuit de golf », annone Ranaivo Andrianasolo, président de la FM Golf. C’est toute l’ile qui va bénéficier de cette expérience mauricienne et les Seychelles. Le représentant du Senior Tour Europe, Marc Antoine Farry est de passage dans le pays. Hier, il a témoigné de sa réussite dans l’ile Maurice durant l’évènement. « Notre idée avec le président de la fédération et Sylvain Rabetsaroana président du golf du Rova est d’intégrer ces deux premiers tournois qui sont sur le calendrier européen et de faire de Madagascar une troisième destination dans l’océan Indien. La Grande île sera le premier pays à démarrer chacun  de ces trois tournois », avance Marc Antoine Farry.  Quant à lui, le président du Golf du Rova, Sylvain Rabetsaroana a promis de faire tout son possible pour ne pas faire ce tournoi en une seconde zone.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff