Publié dans Sport

Jeux des îles - Les athlètes méritants primés et décorés à Iavoloha

Publié le lundi, 12 août 2019

Une forte délégation des athlètes aux Jeux des îles de l'océan Indien 2019 dirigée par Tinoka Roberto Raharoarilala, ministre de la Jeunesse et des Sports, a été reçue au Palais d'Etat à Iavoloha, hier après-midi. Les athlètes médaillés durant lesdits Jeux qui se sont déroulés à Maurice au mois de juillet dernier. Le chef d'Etat a offert 2 millions d'ariary de prime pour chaque athlète double médaillé d'or et plus. Le quadruple de ce qu'ils ont reçu en 2015 après les Jeux à l’île de La Réunion. Les médaillés d’argent et de bronze ont, eux aussi, eu leurs parts. Et il en est de même pour les athlètes ayant pris part aux Jeux mais dont le montant qui leur a été alloué n’a pas été annoncé.
Durant son allocution, le Président de la République Andry Rajoelina a lancé un message fort aux sportifs et en particulier à la Jeunesse malagasy. « D'ores et déjà, le sport sera une de priorité absolue de l'Etat. Le budget du ministère des Sports sera doublé. Et chaque chef-lieu de région sera doté d'une infrastructure sportive composée d'une piscine olympique, d'un dojo, d'un gymnase et un Palais des sports. En sus, chaque fédération pourrait se procurer d'un passeport vert. Et elles peuvent respectivement même les récupérer dès aujourd'hui », a promis le Président de la République.


13 athlètes ont gagné trois médailles d'or, primés de 2 millions d'ariary chacun et élevés au rang de chevalier de l'ordre de mérite sportif. De même pour les coachs qui ont réussi à faire sortir des médaillés d'or. Ils étaient en tout 78 athlètes à avoir gagné une médaille d'or. Ces athlètes ont été relevés au rang de commandeurs de l'ordre sportif. Pour les 61 médaillés d'argent, ils étaient faits officier de l'ordre de mérite sportif tandis que pour les 33 athlètes de bronze, ils étaient décorés chevalier de l'ordre de mérite sportif de même pour leurs coachs respectifs.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 

Editorial

  • Immunité et impunité !
    Le régime MAPAR de Rajoelina Andry Nirina s’investit énormément. En moins de deux ans au pouvoir, d’immenses progrès s’inscrivent déjà sur le tableau des résultats. D’énormes efforts ont été consentis et continuent afin d’exécuter, à la lettre, les termes du « Velirano ». Mais, beaucoup reste à faire et le parcours, encore loin et long, parsemé d’embûches, s’annonce âpre et éreintant. Du courage, de la volonté et de la bravoure, il en faut certainement.Le combat contre toute forme de malversation est une lutte de longue haleine. En dépit des tirs aveugles des détracteurs, la bataille bat son plein. Durant la campagne électorale, le candidat n°13 s’était engagé fermement à lutter contre la corruption comme étant la base de toute action destructive. En tandem du mal avec l’impunité, la corruption résiste. Et quand l’impunité croise en chemin l’immunité, le combat se corse davantage. Conscient de l’effet dévastateur, de la gravité sinon…

A bout portant

AutoDiff