Editorial

Triple défi

Publié le mardi, 21 mars 2017
A une semaine, jour pour jour, de la commémoration des évènements, « Tabataba », du 29 mars 1947, il nous faut mettre les points sur certains « i ». La population malagasy s’apprête à célébrer cette date dans un recueillement et un respect profond. Une période sombre qui, jusqu’à nos jours, garde encore son secret.

A bout de souffle !

Publié le lundi, 20 mars 2017
Le régime s’essouffle. Cible des tirs croisés, le pouvoir en place ignore par quel moyen ou quelle arme efficace devrait-il emprunter pour parer aux attaques, souvent, légitimes des « adversaires ». L’immobilisme teinté d’inefficience, dont fait preuve nos dirigeants, témoigne de leur incapacité à maîtriser une situation qui, à terme, devient de plus en plus critique et ingérable. Pour ne citer que cette dramatique affaire d’Antsakabary, des voix concordantes s’élèvent.

Quoiqu’on … !

Publié le dimanche, 19 mars 2017
Le petit « David » Ahmad , terrassa le géant  « Goliath » Issa Hayatou. Par 34 voix contre 20, il remporta haut la main l’élection au poste de président de la Confédération africaine de football  (Caf) à Addis-Abeba (Ethiopie), ce jeudi 16 mars 2017. Date historique pour le football malagasy. Une grande première pour un ressortissant du pays d’avoir eu l’honneur de pouvoir porter l’étoffe de président d’une des plus  prestigieuses instances africaines, à savoir la direction du football continental, cette discipline sportive dite « sport roi ».

Lutte ou purge ?

Publié le vendredi, 17 mars 2017
Park Geun-Hye, la Présidente de la République de la Corée du Sud, quitta définitivement le pouvoir. Le fait est que, la Cour constitutionnelle confirmait, le vendredi 10 mars, sa déchéance. Une ironie du sort très mal à digérer du fait que la fatidique date coïncidait, à deux jours près, avec la « Journée internationale de la femme ». Impliquée  dans une vaste affaire de corruption et détournements de deniers publics en complicité avec son amie de longue date, Choi Soon-Sil, elle a dû se plier et abandonner la…

A bas… !

Publié le jeudi, 16 mars 2017
A bas les coups bas ! En temps de guerre, pour abattre vite l’ennemi, chaque partie belligérante  affute ses armes et attaque par tous les moyens le camp adverse. Des fois, toutes les stratégies sont permises. A la guerre, comme à la guerre ! Il existe, pourtant, un « code de conduite » international réglementant la guerre. Un code que chaque camp doit respecter à la lettre. Il y a des limites qu’on ne devrait pas dépasser, comme quoi, les abus mettraient en position délicate le ou les fautifs auprès de la Cour internationale de Justice (Cij). Ils seraient passibles de crimes…

Incontournable !

Publié le mercredi, 15 mars 2017
Le pays s’enfonce, à chaque jour que le Bon Dieu nous offre, en plein dans les marécages de difficultés et d’insalubrités. La population n’en peut plus. Les sinistrés privés des aides d’urgence pour certains, les paysans appauvris et terrorisés par les bandits pour d’autres, sont à bout de souffle. Situation préoccupante à laquelle les tenants du régime font du surplace. On ne comprend pas pourquoi les dirigeants du pays tergiversent à prendre les dispositions urgentes qui s’imposent.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff