Nos archives web

Certains journaux pro-régime n’ont pas fait dans la demi-mesure pour vanter une soi-disant « popularité intacte » de Hery Rajaonarimampianina et ce, en s’appuyant sur un stade de Mahamasina qui aurait été « plein comme un œuf » et les « applaudissements nourris » de l’assistance lors du défilé militaire du 26 juin dernier. Non seulement, bon nombre d’observateurs feront remarquer que les gradins du stade n’étaient nullement pleins à ras bord, mais il se trouve également que l’endroit avait été rempli artificiellement, comme beaucoup s’y attendaient. A preuve, les témoignages rapportés par notre confrère Jeannot Ramambazafy sur le site www.madagate.org, avec vidéos et photos à l’appui.

C’est ainsi que dans une interview recueillie auprès de personnes en attente de rentrer dans le stade, ces dernières de révéler sans la moindre ambigüité qu’on leur avait promis la somme de 3 000 ariary pour être présentes à Mahamasina. Par ailleurs, un témoignage vidéo de collégiens fait état de « présence obligatoire » et d’ailleurs, dans une première séquence, on les voit faire la queue, visiblement pour les besoins d’un appel. Sur une photo, on peut voir un « taxi-be » dont le pare-brise est estampillé « Matso Mahamasina Avaradrano ». On l’aura deviné : il s’agit d’un des cars ayant servi à transporter des habitants des zones périphériques en vue de étoffer l’assistance des gradins. Une autre photo montre une dame avec un cahier et un stylo, en train de procéder à un pointage.

Et c’est à de tels subterfuges que les caciques du pouvoir ont recours afin de tromper le monde entier, du Président de la République aux membres de la Communauté internationale présents au stade, en passant par les téléspectateurs de la chaîne nationale Tvm en provinces. Plus que les mots, les images, issues de captures d’écran du site www.madagate.org, parlent d’elles-mêmes.

Recueillis par Hery M.

A bout portant du 29-06-16

Publié le mercredi, 29 juin 2016

« Indian ocean network » - Développer l’économie numérique

Publié le mercredi, 29 juin 2016

Lors du premier forum dédié à l’économie numérique qui s’est déroulé hier et ce jour à la Chambre de commerce et d’industrie (Cci) d’Antananarivo à Antaninarenina, Noro Andriamamonjiarison, présidente de la Cci affirme que l’objectif est de développer l’économie numérique à Antananarivo et à Madagascar.

Télécommunications - Plusieurs projets en cours

Publié le mercredi, 29 juin 2016

Un atelier sur les indicateurs des télécommunications, des Technologies de l’information et de la communication (Tic) se tient depuis hier et prend fin aujourd’hui au siège de l’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec) à Ivandry. Au-delà de sa dimension technologique, l’émergence d’une société moderne et connectée représente un défi de développement majeur. Celle-ci constitue une priorité par rapport aux ambitions d’épanouissement sur le plan humain, social et économique.

30 juillet 1976 - 30 juillet 2016. La commémoration du 40e anniversaire de la mort des sept hauts responsables de la nation malagasy, qui avaient péri lors du crash de l’hélicoptère Alouette III, aura lieu cette année. Dans cette optique, la fille aînée du feu colonel Alphonse Rakotonirainy sortira un livre pour rendre hommage à son père.

 

Une mesure de sécurité. La Commune urbaine d’Antananarivo (Cua) a avancé de 3 jours la réouverture de l’avenue de l’Indépendance. Celle-ci a été de nouveau accessible aux automobilistes depuis hier, au lieu de vendredi prochain, selon les prévisions au départ.

« Indian ocean network » - Le rendez-vous des acteurs des Tic

Publié le mardi, 28 juin 2016

 « Indian ocean network », le forum dédié à l’économie numérique aura lieu ce jour et demain à la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo. Cette manifestation organisée par l’Union des Chambres de commerce de l’océan Indien, vise à valoriser le savoir-faire des opérateurs de la région en matière de Technologies de l’information et de la communication (Tic) et le rôle de ce secteur en tant que levier du développement.

Attentat à Mahamasina - Décès du bébé de 14 mois

Publié le mardi, 28 juin 2016

Les Malagasy pansent leurs plaies, le dernier bilan avance les chiffres de 3 morts et 86 blessés. Le bébé de 14 mois, parmi les victimes blessées de l’explosion au Stade de Mahamasina, a succombé hier, à l’Hjra.

La Une du 28 juin 2016

Publié le mardi, 28 juin 2016

Un antique camion Mercedes-Benz et un minibus Mercedes Sprinter venant du Sud se sont télescopés, hier vers le début de l’après-midi sur le By-pass qui débouche à Ankadimbahoaka. Résultat : deux personnes ont été grièvement blessées, en l’occurrence le conducteur et le receveur du minibus Sprinter.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

Recherche par date

« December 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff