Nos archives web

Le match, comptant pour les 16èmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), qui opposera l’équipe malagasy « Fosa Juniors » et la Renaissance Sportive de Berkam (Maroc) aura lieu le dimanche 27 octobre. Sauf que cette fois-ci, il sera délocalisé à Antananarivo, au Centre culturel et des loisirs de Vontovorona, et non plus à Mahajanga. Le staff du club a tenu une conférence de presse, hier à l’Urban Futsal, Andraharo afin d’expliquer les raisons de ce changement. En effet, ils ont présenté leurs excuses auprès du public de Mahajanga. Malgré cela, Fosa Juniors n’envisage pas de disputer le match sans ses supporters car des mesures seront prises pour les faire venir  à Antananarivo afin d’assister au match.

 

Les affaires d’enlèvement d’hommes d’affaires indopakistanais du pays sont actuellement traitées à la Cour criminelle ordinaire du Pôle anti-corruption ou PAC. C’était le cas hier  à propos du Dg de Makiplast, enlevé en 2018. Les 12 personnes incriminées ont alors comparu. A l’issue des débats à l’audience assez houleux, la présidente de la Cour a finalement prononcé  la sentence : le cerveau  est condamné à 7 ans de travaux forcés à Tsiafahy. Il doit également payer une amende de 9 millions ariary. Par ailleurs, 4 de ses co-accusés ont écopé la même peine, enfin 3 autres pour 5 ans. Par ailleurs, les 5 restants ont été relâchés au bénéfice du doute. Deux d’entre ces derniers sont des mineurs.

 

Epreuves facultatives. Environ 60 % des candidats ayant passé la première session, vont saisir une deuxième chance que le Président Andry Rajoelina leur a promise. En effet, d’après les résultats officiels du baccalauréat 2019, 3 candidats sur 5, enregistrés auprès de l’Office du baccalauréat à Antananarivo seront convoqués à la deuxième session qui va se dérouler durant la semaine du 23 au 26 octobre prochain. Toutefois, cette session reste facultative. Les candidats recalés disposent le choix de ne plus poursuivre l’examen et de se présenter de nouveau l’année prochaine.

 

IEM prime

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

La SONAPAR (Société nationale de participation), la BON Madagascar ainsi que le programme « Fihariana » ont procédé, jeudi dernier, à la signature d’une convention d’entente dans le cadre de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, au Palais d’Ambohitsorohitra. Désormais, 120 millions d’ariary sont à la disposition de la BOA Madagascar, banque partenaire du programme depuis son lancement officiel, pour lui permettre de financer les projets de création d’entreprise, plus particulièrement dans le domaine agricole. Cette signature marque alors une étape de plus franchie par le programme « Fihariana » dans sa vocation de promotion de l’entrepreneuriat et de la création d’emplois.

Pour cette 21ème édition du Salon international de l’Habitat (SIH), le coup de cœur des organisateurs s’est tourné vers « Trano 3D » qui participe aujourd’hui pour la première fois à un événement de grande envergure. Même s’il n’en est qu’à son premier salon, son expertise s’est déjà fait un nom dans le monde de la construction. Entre rénovation, extension mais aussi nouvelle construction, « Trano 3D » est à la disposition de ses clients, entreprises ou particuliers, pour réaliser leurs désirs.

Des espoirs étaient nés pour le redressement d'Air Madagascar après la signature du partenariat stratégique avec Air Austral.  Cette dernière devait tirer la compagnie aérienne nationale malgache vers le haut. Actuellement, pourtant, Air Austral ressemble plus à un boulet au pied de la compagnie Air Madagascar, qu'à autre chose. Au rythme actuel, la compagnie réunionnaise tire la compagnie malgache inexorablement vers le fond. En effet, Air Madagascar est au bord de cessation de paiement par manque de fonds de roulement, actuellement.

 

Des chaînes publiques  performantes. Cet objectif ne sera jamais atteint sans des personnels qualifiés et des matériels adéquats. Si le premier critère a été plus ou moins rempli ou en phase de l'être à travers une formation, le second vient d'être réalisé en partie. En effet, les chaînes publiques nationales à savoir, la radio et la télévision viennent d'acquérir des matériels avec une faveur pour cette dernière.  Elle s'est dotée de 10 caméras dont 5 pour le studio et 3 destinés au reportage, 6 mélangeurs vidéo, répartis entre ces deux unités.

LA UNE DU 19 OCTOBRE 2019

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

Le bâton sacré pour détecter les objets perdus ou volés est toujours d’actualité à Toamasina.  Dénommé « GPS gasy », il a déjà « fait parler de lui » depuis l’année dernière à Toamasina, mais c’est seulement au début de cette année qu’il a pris de l’ampleur et commence à semer le désordre au niveau de la population.

 

Page 1 sur 646

Fil infos

  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent
  • Tanamasoandro - Des députés défendent le projet
  • Agression meurtrière par « Za gasy » - Soupçons de subornation de témoin et de corruption
  • « Anti-Tana Masoandro » - Condamner la Capitale à être une commune semi-rurale ?
  • Fuite de sujets du baccalauréat 2019 - 19 personnes incarcérées dans tout Madagascar
  • Assemblée nationale - Vers la libération des deux députés incarcérés

La Une

Recherche par date

« October 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • IEM prime
    Ambohitrimanjaka déferle des vagues ! Des mouvements de contestation ou des éléments téléguidés perturbent. Le démarrage du grand Projet de la construction de la nouvelle ville « Tana Masoandro » dérange quelque part. On dénonce, dit-on, les remblais surtout ceux qui touchent les rizicultures. Mais, qu'on se le dise ! A priori, leur souci semble tenir debout dans la mesure où il s'agit de « toucher » à leur raison de vivre et peut-être aux intérêts des environs immédiats. Mais de là à refuser « jusqu'au bout » la concrétisation d'un Projet qui servira aux intérêts de la grande majorité, le comportement fait réfléchir.

A bout portant

AutoDiff