Publié dans Culture

Concert - Poopy retrouve le chemin de la grande scène

Publié le mardi, 23 novembre 2021


Comeback. Cela fait exactement cinq ans que Poopy a arpenté pour la dernière fois la scène du théâtre de verdure d’Antsahamanitra. En cette approche de fin d’année, la chanteuse a décidé de revenir sur cette même estrade. Et pour cause, ses admirateurs lui manquent. Ce qui est sûr, c’est que Poopy, de son vrai nom Helianta Ramahavalisoa, accompagnée de ses musiciens et le groupe de danse Tsingory, peaufinent un retour fracassant à Antsahamanitra pour ce dimanche 28 novembre à partir de 15 heures tapantes. La star revient donc pour un concert inédit. Un grand spectacle qui s’annonce déjà festif puisque avec Poopy à l’animation, le public ne pourrait s’attendre qu’à un moment jovial et nostalgique. De plus, Poopy est une chanteuse qui n’est plus à présenter. Elle est dotée d’une carrière impressionnante, ponctuée par de nombreuses chansons à succès que le public aime encore fredonner jusqu’à ce jour. D’ailleurs, les amateurs de karaoké ne cessent de demander au DJ de faire passer en boucle les perles de ses riches interprétations. Ses chansons sont également fredonnées en chœur lors des fêtes familiales ou entre amis.

Mérite
Après un petit silence jugé un peu long par ses fans, Poopy et ses complices retrouvent ainsi la grande scène. « Tahak’izay », « Ny marina », « Raha nofy », « Tolory tanana » ou encore sa dernière née « Tsy ho irery »… Ces morceaux nationaux très connus vont retentir dans l’enceinte du théâtre de verdure d’Antsahamanitra ce dimanche. Et oui ! Poopy et ses musiciens préparent un retour grandiose et concoctent un grand concert digne de leur réputation. Un privilège pour tous ses fans qui découvriront à nouveau celle qui a bercé les ouïes des générations 80 et 90 à travers la Grande île et qui collectionne plus de dix albums. Nul doute que ses fans seront toujours séduits par la voix et la simplicité de cette chanteuse romantique qui chante l’amour depuis plus de 35 ans. Pour ceux qui n’ont pas encore obtenu leur ticket d’entrée, le jour-J approche. Pensez à réserver votre place dès maintenant. La billetterie est encore disponible chez Super Music, Analakely.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff