Publié dans Culture

Concours - Les Malagasy invités à participer au concours Chansons sans Frontières

Publié le mercredi, 15 décembre 2021


Les francophiles à vos plumes. L’inscription à la 16e  édition du concours de Chansons sans Frontières est ouverte jusqu’au 30 janvier 2022. Une manifestation organisée par l’Association Fusaca et Accord Production, parrainée par l’Organisation internationale de la Francophonie. Les Malagasy sont de nouveau invités à prendre part à cet événement d’envergure internationale d'écriture d'un texte de chanson en français gratuit. Pour ce faire, les participants doivent écrire une chanson de trois couplets et un refrain sous le thème « Un monde inattendu » autrement dit imprévisible, l’inespéré, la surprise, l’émerveillement ou la peur ; ce sont des rêves baroques, des voyages de science-fiction, une multitude d’éléments, de sensations, un petit grain de folie, peut être un monde nouveau… Dans tous les cas, un monde différent, et le faire parvenir aux organisateurs avant le 30 janvier 2022, sans oublier d’inclure un titre à la chanson. Le texte gagnant sera mis en musique par les artistes de Chansons sans Frontières. Deux jurys seront constitués au 1er trimestre 2022 pour délibérer et sélectionneront les quatre prix internationaux. C’est un concours ayant pour principal objectif de permettre aux participants de s’exprimer librement et dans une dynamique de partage, de respect et d’ouverture par l’écriture d’un texte de chanson en français. Pour ceux qui veulent participer, les inscriptions et les renseignements se feront sur le site  www.chansons-sans-frontieres.fr/le-concours. Le lauréat du premier prix gagnera un séjour en France pour deux personnes et participera à la soirée de remise des prix. 500€ pour le deuxième prix. D’autres lots attendent également les participants à la fin du verdict.
Véridique
Lancé en 2005 sur le principe très simple de l’écriture d’une chanson en français, le concours, gratuit et ouvert à tous, arrive à sa 16ème édition.  C’est un concours international d’écriture d’un texte de chanson en français dans 130 pays dans le monde autour des Droits de l’homme et de la liberté d’expression. Pour chaque édition, un thème différent est proposé en lien avec « Dis-moi dix mots ». Un événement comme aventure culturelle moderne, éthique, pédagogique et festive qui a pour vocation de favoriser les échanges et le dialogue interculturel à travers des actions artistiques et des événements en ouverture sur le monde, depuis son ancrage en Basse-Normandie. A travers un langage commun, la musique et une langue partagée, le français, Chansons sans Frontières offre un espace de libre expression, d’échange, de solidarité et de diversité culturelle.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff